14 juillet 2023

ZFS vs BTRFS : une comparaison pratique et un guide pour choisir dans diff√©rents contextes

Avantages et inconvénients des deux systèmes de fichiers de niveau entreprise tels que ZFS et BTRFS

Introduction

√Ä une √©poque o√Ļ les donn√©es alimentent presque tout, du commerce au cloud computing, la gestion des syst√®mes de fichiers est devenue un √©l√©ment essentiel de l'administration des syst√®mes. Dans le vaste √©cosyst√®me des syst√®mes de fichiers modernes, deux solutions √©mergent comme les principaux protagonistes : ZFS (Zettabyte File System) et BTRFS (B-tree File System).

Ces deux géants représentent le summum de l'innovation en matière de systèmes de fichiers, offrant une multitude de fonctionnalités qui vont bien au-delà du simple stockage de fichiers. ZFS et BTRFS sont connus pour leur capacité à gérer d'énormes quantités de données, leur résilience face aux pannes du système et leur évolutivité par rapport à l'évolution des besoins de stockage. Leurs fonctionnalités avancées, notamment la gestion des volumes, la déduplication des données, la compression, les instantanés et la prise en charge de plusieurs disques, offrent une flexibilité et une sécurité sans précédent par rapport aux systèmes de fichiers traditionnels.

Cependant, malgré les similitudes, ZFS et BTRFS sont fondamentalement différents à plusieurs égards. Leur genèse, leur conception, leurs fonctionnalités spécifiques et leurs particularités ont des avantages et des inconvénients uniques qui peuvent grandement influencer le choix entre les deux. Par conséquent, le choix du système de fichiers à implémenter n'est pas toujours simple et nécessite une compréhension claire des besoins spécifiques de votre environnement système et des capacités uniques de chaque système de fichiers.

Dans le contexte Linux, les deux systèmes de fichiers ont gagné en popularité et sont largement utilisés dans différentes distributions. Alors que ZFS est reconnu pour sa fiabilité et ses fonctionnalités de protection des données robustes, BTRFS est reconnu pour sa flexibilité et son intégration avec le noyau Linux.

Cet article vise à fournir une comparaison complète et objective entre ZFS et BTRFS. Nous explorerons l'histoire de chacun, en soulignant comment ils ont vu le jour et comment ils ont évolué au fil des ans. Nous analyserons les caractéristiques, les forces et les faiblesses de chacun, en examinant comment ceux-ci affectent leur comportement et leurs performances dans différentes situations. Enfin, nous proposerons un guide pratique pour aider les administrateurs système à déterminer quel système de fichiers est le meilleur choix pour leurs besoins spécifiques et leurs contextes d'utilisation.

Histoire de ZFS et BTRFS

ZFS : le pionnier

ZFS, acronyme de Zettabyte File System, a vu le jour pour la première fois en 2005, lorsque Sun Microsystems l'a présenté comme un composant clé de son système d'exploitation Solaris. L'idée de base était de créer un système de fichiers capable de résoudre de nombreux défis et limitations imposés par les systèmes de fichiers précédents.

Contrairement à ses prédécesseurs, ZFS n'est pas simplement un système de fichiers, mais une entité complexe qui combine un système de fichiers et un gestionnaire de volumes logiques. Cette conception hybride permet à ZFS de gérer efficacement le stockage des données tout en offrant un haut niveau de résilience et de protection des données.

Les fonctionnalités offertes par ZFS sont nombreuses et incluent des instantanés, une méthode de création de copies légères de données pouvant être utilisées pour la sauvegarde et la restauration. ZFS introduit également un certain nombre de techniques pour augmenter la redondance et protéger les données, telles que RAID-Z, une implémentation logicielle de RAID qui offre une plus grande tolérance aux pannes et une meilleure gestion des erreurs.

Depuis que Sun Microsystems a publi√© ZFS, le syst√®me de fichiers a subi de nombreux d√©veloppements. Plusieurs impl√©mentations open source de ZFS sont d√©sormais disponibles, notamment ZFS sur Linux (ZoL). Ce projet a amen√© ZFS au cŇďur de l'√©cosyst√®me Linux, ce qui en fait un choix populaire parmi les administrateurs syst√®me √† la recherche d'un syst√®me de fichiers avanc√© et robuste.

BTRFS : l'alternative Linux native

Deux ans seulement après la naissance de ZFS, en 2007, Oracle a introduit BTRFS. BTRFS, qui signifie B-tree File System, a été envisagé comme un système de fichiers de niveau entreprise qui pourrait rivaliser avec ZFS en fournissant des fonctionnalités similaires, mais en mettant l'accent sur l'intégration avec le noyau Linux.

BTRFS partage de nombreuses fonctionnalités de haut niveau de ZFS, notamment la gestion avancée des volumes et la protection des données. Comme ZFS, BTRFS permet la création d'instantanés pour la sauvegarde et la récupération et inclut des fonctionnalités de redondance pour augmenter la résilience des données. Cependant, BTRFS a également ses particularités, qui le distinguent de ZFS de plusieurs manières.

L'une de ces particularités est la flexibilité de BTRFS en termes de gestion des volumes. Alors que ZFS vous oblige à configurer des pools de disques au moment de la création, BTRFS vous permet d'ajouter et de supprimer des disques à la volée, offrant un degré d'adaptabilité que ZFS ne peut pas égaler.

De plus, BTRFS a été développé dans le cadre du noyau Linux et bénéficie donc d'une intégration plus étroite avec celui-ci. Cela donne à BTRFS certains avantages, tels que la possibilité d'utiliser directement les fonctionnalités du noyau pour améliorer les performances et la stabilité. Malgré cela, BTRFS a encore des problèmes de stabilité, en particulier lors de l'utilisation de certaines de ses fonctionnalités les plus avancées. Nous explorerons ces aspects plus en détail plus loin dans l'article.

Performances et vitesse de lecture et d'écriture entre ZFS et BTRFS

Dans le défi des performances entre ZFS et BTRFS, les deux systèmes de fichiers s'avèrent compétitifs, cependant, il existe plusieurs nuances techniques qui peuvent influencer le choix en fonction des besoins spécifiques des utilisateurs.

ZFS excelle en termes de vitesse d'écriture en implémentant un modèle de stockage basé sur un pool et des mécanismes de mise en cache, tels que ZFS Intent Log (ZIL) et Adaptive Replacement Cache (ARC). ZIL est un mécanisme de mise en cache qui retarde les opérations d'écriture, met en file d'attente les demandes d'E/S puis les exécute ensemble, ce qui augmente considérablement les performances. ARC, d'autre part, est un algorithme de mise en cache qui garde une trace des données les plus fréquemment lues, augmentant la vitesse de lecture en préchargeant ces données en mémoire.

BTRFS, en revanche, peut présenter des performances de lecture et d'écriture supérieures dans certains scénarios spécifiques, en raison de sa structure basée sur l'arborescence B et de sa capacité à effectuer des opérations d'E/S parallèles. Cette architecture rend BTRFS particulièrement efficace pour gérer un grand nombre de petits fichiers.

L'un des facteurs critiques dans la comparaison des performances entre ZFS et BTRFS est la distinction entre les op√©rations d'E/S synchrones et asynchrones. Les rep√®res peuvent facilement √™tre fauss√©s si cette diff√©rence n'est pas prise en compte. Les op√©rations synchrones n√©cessitent une confirmation pour chaque op√©ration d'√©criture, garantissant la coh√©rence des donn√©es mais p√©nalisant les performances. Les op√©rations asynchrones, en revanche, permettent d'effectuer de nombreuses op√©rations d'√©criture avant de demander une confirmation, ce qui se traduit par des performances sup√©rieures au d√©triment de la s√©curit√© des donn√©es. ZFS a tendance √† mieux g√©rer les op√©rations synchrones gr√Ęce √† ZIL, tandis que BTRFS peut avoir un avantage dans les op√©rations asynchrones.

Cependant, il convient de noter que les performances réelles peuvent varier considérablement en fonction de nombreux facteurs, notamment la configuration matérielle, la taille et la structure du système de fichiers et la nature spécifique de la charge de travail. Les deux systèmes de fichiers offrent un ensemble d'outils de réglage des performances, y compris différentes stratégies de mise en cache et d'allocation d'espace, qui peuvent être ajustées pour optimiser les performances en fonction de besoins spécifiques.

En fin de compte, lors de l'examen des performances, le choix optimal entre ZFS et BTRFS dépendra d'un certain nombre de facteurs, notamment le type de charge de travail, les besoins spécifiques en matière de vitesse de lecture et d'écriture, les ressources matérielles disponibles et, non moins important, la stratégie de gestion de la cohérence des données.

Comparaison des fonctionnalit√©s : ZFS et BTRFS

Gestion des volumes et protection des données

En mati√®re de gestion de syst√®me de fichiers d'entreprise, la gestion du volume et la protection des donn√©es sont au cŇďur de l'efficacit√©, de la s√©curit√© et de la r√©silience du syst√®me. Dans ce domaine, ZFS et BTRFS pr√©sentent un certain nombre de fonctionnalit√©s et de capacit√©s exceptionnelles qui repr√©sentent un saut qualitatif par rapport aux syst√®mes de fichiers traditionnels.

ZFS : mise en pool des volumes et redondance des donn√©es

Dans le contexte de ZFS, la gestion des volumes est basée sur un modèle de "pool" de stockage. Cela signifie qu'au lieu de gérer chaque disque individuellement, ZFS permet aux administrateurs de regrouper plusieurs disques dans un seul pool, fournissant une abstraction de haut niveau pour le stockage des données. Ce modèle offre des avantages significatifs en termes de performances et de redondance.

Un pool ZFS peut √™tre compos√© d'un certain nombre de disques, chacun pouvant √™tre configur√© pour faire partie d'une matrice RAID-Z. RAID-Z est l'impl√©mentation par ZFS du RAID traditionnel (Redundant Array of Independent Disks), une architecture de stockage qui distribue les donn√©es sur plusieurs disques pour augmenter la vitesse de lecture/√©criture et la tol√©rance aux pannes. Contrairement au RAID traditionnel, cependant, RAID-Z est capable d'√©viter le soi-disant "trou d'√©criture RAID", un probl√®me qui peut entra√ģner une perte de donn√©es en cas de d√©faillance du syst√®me lors d'une √©criture.

La gestion des volumes ZFS offre également des fonctionnalités de déduplication et de compression. La déduplication permet d'économiser de l'espace en éliminant les données en double, tandis que la compression réduit la quantité d'espace nécessaire pour stocker les données. Ces fonctionnalités, combinées à la résilience offerte par RAID-Z, contribuent à faire de ZFS une solution robuste et efficace pour la protection des données.

BTRFS : flexibilit√© et complexit√©

D'autre part, BTRFS adopte une approche l√©g√®rement diff√©rente de la gestion des volumes. Alors que ZFS organise les disques en pools, BTRFS permet aux utilisateurs d'ajouter ou de supprimer des disques individuels √† la vol√©e. Cela offre un niveau de flexibilit√© qui peut √™tre particuli√®rement b√©n√©fique dans les environnements dynamiques o√Ļ les besoins de stockage peuvent changer rapidement.

Cependant, cette flexibilité a un prix. La gestion des volumes dans BTRFS peut être plus complexe que dans ZFS, nécessitant une compréhension de concepts tels que "sous-volumes" et "niveaux de raid btrfs". Un sous-volume dans BTRFS est similaire à un système de fichiers indépendant, mais partage le même espace de stockage, tandis que les niveaux RAID de BTRFS déterminent la manière dont les données sont réparties sur les disques.

Dans le même temps, BTRFS offre un ensemble similaire de fonctionnalités de protection des données à ZFS. Cela inclut la possibilité de créer des instantanés, une méthode efficace de sauvegarde des données et un certain nombre d'options de redondance des données, y compris ses propres implémentations RAID. Cependant, il est important de noter que certaines de ces fonctionnalités, telles que BTRFS RAID 5 et 6, sont toujours considérées comme instables et ne sont pas recommandées pour une utilisation dans des environnements de production.

Instantanés et clonage

√Ä une √©poque o√Ļ les donn√©es sont l'un des actifs les plus pr√©cieux, la capacit√© d'effectuer des sauvegardes efficaces et de restaurer rapidement les donn√©es en cas de probl√®me est vitale. Dans ce contexte, les fonctionnalit√©s d'instantan√© et de clonage offertes par ZFS et BTRFS sont des outils essentiels qui aident les administrateurs syst√®me √† assurer la s√©curit√© des donn√©es.

ZFS : Instantan√© et clonage ultra efficaces

ZFS offre une implémentation très efficace des instantanés et du clonage. Les instantanés sont essentiellement des instantanés de données à un moment donné, qui peuvent être utilisés pour sauvegarder ou restaurer des données à un état antérieur. Dans ZFS, la création d'un instantané est presque instantanée et ne nécessite initialement aucun espace de stockage supplémentaire. En effet, ZFS utilise une structure de données appelée arbre Merkle, qui permet uniquement d'enregistrer les modifications apportées aux données au lieu de copier l'intégralité de l'ensemble de données.

Le clonage, d'autre part, fait référence à la création d'une copie modifiable d'un instantané. Encore une fois, ZFS brille par son efficacité. Lorsqu'un clone est créé, ZFS ne copie pas physiquement les données. Au lieu de cela, il crée une nouvelle branche dans l'arborescence Merkle qui pointe vers les mêmes données que l'instantané d'origine. Ce n'est que lorsque les données du clone changent que ZFS enregistre les modifications dans de nouveaux blocs, laissant les données d'origine intactes. Cette méthode de "copie sur écriture" permet à ZFS de créer des clones extrêmement rapidement et sans consommer d'espace de stockage supplémentaire.

BTRFS : instantan√© et clonage avec certaines limitations

BTRFS prend également en charge la création d'instantanés et de clones. Comme ZFS, BTRFS utilise une approche de copie sur écriture pour les instantanés, ce qui signifie que la création d'un instantané est une opération rapide qui ne nécessite initialement pas d'espace supplémentaire. Cependant, contrairement à ZFS, BTRFS n'utilise pas d'arborescence Merkle pour suivre les modifications des données. Cela signifie qu'au fil du temps, les instantanés dans BTRFS peuvent devenir plus volumineux et moins économes en espace que les instantanés dans ZFS.

De plus, BTRFS offre la possibilité de créer des clones de fichiers et de répertoires, ce qui est similaire à la fonction de clonage de ZFS. Cependant, la gestion des clones dans BTRFS peut être plus compliquée que dans ZFS. Alors que ZFS maintient un lien étroit entre un clone et son instantané d'origine, BTRFS traite les clones comme des objets indépendants, ce qui peut rendre difficile la gestion des dépendances entre les clones et les instantanés.

En r√©sum√©, alors que BTRFS offre des capacit√©s d'instantan√© et de clonage qui peuvent √™tre utiles dans de nombreux sc√©narios, ZFS a tendance √† avoir un avantage en termes d'efficacit√© et de performances de l'espace, en raison de sa mise en Ňďuvre avanc√©e de l'arborescence Merkle et de sa liaison √©troite entre les instantan√©s et les clones.

Avantages et inconvénients de ZFS et BTRFS

ZFS : avantages et inconv√©nients

Nous explorons en détail les avantages et les inconvénients de ZFS, en abordant à la fois les aspects qui en font un système de fichiers préféré pour de nombreuses organisations et les défis qui peuvent survenir lors de son utilisation.

Avantages de ZFS :

Robustesse et Fiabilité :

ZFS est r√©put√© pour sa robustesse et sa fiabilit√©. Dot√© d'un m√©canisme d'int√©grit√© des donn√©es int√©gr√© appel√© ¬ę somme de contr√īle ¬Ľ, ZFS peut d√©tecter et corriger automatiquement les erreurs silencieuses, offrant une tol√©rance √©lev√©e aux pannes et une r√©cup√©ration de donn√©es exceptionnelle.

Gestion avanc√©e des volumes :

ZFS propose un modèle de gestion de volume basé sur un pool, qui permet de combiner plusieurs disques en un seul pool de stockage. Cette approche offre un large éventail d'options pour la configuration du pool de disques, permettant une gestion des données flexible et performante.

Compression et d√©duplication :

ZFS prend en charge la compression et la déduplication des données au niveau du système de fichiers. Ces fonctionnalités permettent d'économiser de l'espace de stockage tout en améliorant l'efficacité de l'espace.

Inconv√©nients de ZFS :

Besoins en ressources :

ZFS est connu pour être un système de fichiers gourmand en ressources, notamment en termes de mémoire. Pour offrir ses fonctionnalités avancées et maintenir ses performances, ZFS peut nécessiter une quantité importante de RAM. En particulier, si vous avez l'intention d'utiliser la déduplication, la quantité de mémoire requise peut augmenter considérablement.

Limitations dans la gestion des disques :

Bien que ZFS offre une gestion avanc√©e des volumes, il pr√©sente une limitation importante : il ne vous permet pas d'ajouter ou de supprimer des disques d'un pool existant sans d√©truire et recr√©er le pool. Cela peut rendre la maintenance et les mises √† niveau de certains syst√®mes de stockage plus complexes. Contrairement √† BTRFS, ZFS ne prend pas en charge l'extension dynamique du pool de disques, ce qui peut limiter sa flexibilit√© dans certains sc√©narios.

Avantages et inconvénients de BTRFS

Examinons en profondeur les avantages et les limites du système de fichiers BTRFS, en examinant à la fois les caractéristiques qui en font une solution attrayante et les problèmes potentiels pouvant survenir lors de son utilisation.

Avantages de BTRFS :

Flexibilité et gestion dynamique des volumes :

L'un des principaux avantages de BTRFS est son extr√™me flexibilit√©. Contrairement √† ZFS, BTRFS vous permet d'ajouter et de supprimer des disques √† la vol√©e, ce qui facilite et facilite l'extension ou la r√©duction de l'espace de stockage. Cette fonctionnalit√© peut √™tre particuli√®rement utile dans les environnements o√Ļ le stockage doit √™tre ajust√© dynamiquement en fonction de la demande.

De plus, BTRFS permet de redimensionner les volumes en temps réel, offrant un niveau supplémentaire de flexibilité dans la gestion du stockage. Ces fonctionnalités de gestion dynamique du volume en font un choix préférable pour certains utilisateurs par rapport à ZFS.

Prise en charge des instantan√©s et des clones :

Comme ZFS, BTRFS prend en charge la création d'instantanés et de clones. Ces fonctionnalités offrent une protection importante des données, permettant aux utilisateurs d'effectuer des sauvegardes efficaces et de restaurer des données à un moment donné. Bien que la gestion des instantanés et des clones dans BTRFS puisse être moins efficace en termes d'espace et de performances que dans ZFS, ces fonctionnalités restent un point fort de BTRFS.

Int√©gration avec le noyau Linux :

BTRFS est natif du noyau Linux, ce qui signifie qu'il peut bénéficier de mises à jour et d'améliorations plus rapides que ZFS. Cette intégration profonde avec le noyau Linux peut également conduire à une meilleure compatibilité et performances sur les plates-formes Linux.

Limites de BTRFS :

Probl√®mes de stabilit√© :

BTRFS est connu pour avoir des probl√®mes de stabilit√©, en particulier lors de l'utilisation de certaines de ses fonctionnalit√©s les plus avanc√©es telles que RAID 5/6. Ces probl√®mes peuvent entra√ģner une perte de donn√©es ou une d√©faillance du syst√®me, faisant de BTRFS un choix moins fiable que ZFS pour certains sc√©narios.

Absence de d√©duplication :

Bien que BTRFS prenne en charge la compression des donn√©es, il ne prend pas en charge la d√©duplication au niveau du syst√®me de fichiers. La d√©duplication peut √©conomiser une quantit√© importante d'espace de stockage en √©liminant les copies de donn√©es en double, et son absence dans BTRFS peut √™tre consid√©r√©e comme une limitation majeure pour les environnements o√Ļ la conservation du stockage est essentielle.

Choisir entre ZFS et BTRFS pour les grandes solutions de stockage

La sélection d'un système de fichiers approprié pour un serveur de fichiers, un stockage en réseau (NAS) ou un réseau de stockage (SAN) dépend largement des besoins spécifiques de votre organisation et des caractéristiques de la charge de travail. En ce qui concerne le stockage de grandes quantités de données, ZFS et BTRFS apparaissent comme deux concurrents remarquables, chacun avec ses propres forces et faiblesses.

ZFS : le choix pour la fiabilité et la conservation des données

Si la fiabilit√©, l'int√©grit√© des donn√©es et la n√©cessit√© de conserver d'√©normes quantit√©s de donn√©es sont vos priorit√©s, alors ZFS peut appara√ģtre comme le choix le plus judicieux. Son m√©canisme de somme de contr√īle et de correction automatique des erreurs fournit une assurance solide pour l'int√©grit√© des donn√©es, ce qui est essentiel lors de la gestion de gros volumes de donn√©es.

ZFS brille également par sa gestion avancée des volumes et ses capacités de compression et de déduplication des données. Ces fonctionnalités permettent d'utiliser l'espace de stockage plus efficacement, une fonctionnalité essentielle pour l'archivage de gros volumes de données. Cependant, il convient de noter que ZFS peut être plus gourmand en ressources, en particulier la mémoire RAM, ce qui peut être un élément à prendre en compte pour les organisations disposant d'un matériel limité.

BTRFS : le choix pour la flexibilité et l'intégration Linux

D'autre part, si votre environnement nécessite plus de flexibilité, comme la possibilité d'ajouter ou de supprimer des disques à la volée, ou si vous souhaitez une interaction plus étroite avec le noyau Linux, BTRFS peut être un meilleur choix. BTRFS offre une flexibilité considérable dans la gestion des volumes, et son intégration avec le noyau Linux pourrait offrir des avantages en termes de compatibilité et de performances.

Cependant, il faut être conscient des problèmes de stabilité qui peuvent survenir avec BTRFS, en particulier lors de l'utilisation de certaines de ses fonctionnalités les plus avancées. De plus, contrairement à ZFS, BTRFS ne prend pas en charge la déduplication au niveau du système de fichiers, ce qui pourrait avoir un impact sur l'efficacité de l'espace de stockage.

conclusion

Dans le monde des systèmes de fichiers modernes, ZFS et BTRFS représentent deux piliers puissants et flexibles, offrant des fonctionnalités avancées bien au-delà de celles offertes par les systèmes de fichiers traditionnels. Qu'il s'agisse de la gestion avancée des volumes, de la création d'instantanés, du clonage, de la compression des données, etc., les deux systèmes de fichiers disposent d'outils et de techniques qui simplifient considérablement la gestion des solutions de stockage volumineuses.

Cependant, choisir entre ZFS et BTRFS n'est pas une question de sup√©riorit√© absolue de l'un sur l'autre, mais plut√īt une d√©cision bas√©e sur les exigences sp√©cifiques de votre environnement d'exploitation, les limitations mat√©rielles disponibles et les priorit√©s concernant la fiabilit√© des donn√©es, la flexibilit√© op√©rationnelle et l'int√©gration avec le noyau Linux.

Si votre environnement nécessite une grande fiabilité, une excellente intégrité des données et une gestion avancée des volumes, ZFS peut être le bon choix. Sa réputation de robustesse et de fiabilité, associée à ses puissantes capacités de compression et de déduplication des données, en font un candidat idéal pour l'archivage de gros volumes de données.

D'un autre c√īt√©, si votre environnement n√©cessite plus de flexibilit√© dans la gestion des volumes, comme l'ajout ou la suppression de disques √† la vol√©e, ou s'il existe un int√©r√™t particulier pour une int√©gration plus √©troite avec le noyau Linux, BTRFS pourrait √™tre le choix le plus appropri√©. BTRFS offre une large gamme de fonctionnalit√©s flexibles, et son int√©gration √©troite avec le noyau Linux pourrait entra√ģner des avantages significatifs en termes de compatibilit√© et de performances.

En fin de compte, le choix entre ZFS et BTRFS doit être soigneusement pesé, en tenant compte des besoins spécifiques et des limites de votre environnement. Les deux systèmes de fichiers offrent une multitude d'outils avancés, ce qui en fait de bons candidats pour la gestion de solutions de stockage volumineuses. Il est important de se rappeler que le choix du bon système de fichiers peut avoir un impact significatif sur les performances, l'efficacité et la fiabilité de votre système de stockage.

Vous avez des doutes ? Vous ne savez pas par o√Ļ commencer ? Contactez-nous


Nous avons toutes les réponses à vos questions pour vous aider à faire le bon choix.

Discute avec nous

Discutez directement avec notre support avant-vente.

0256569681

Contactez-nous par téléphone pendant les heures de bureau 9h30 - 19h30

Contactez-nous en ligne

Ouvrez une demande directement dans l'espace contact.

INFORMATIONS

ManagedServer.it est le premier fournisseur italien de solutions d'hébergement hautes performances. Notre modèle d'abonnement est abordable et prévisible, afin que les clients puissent accéder à nos technologies d'hébergement fiables, à nos serveurs dédiés et au cloud. ManagedServer.it offre également d'excellents services d'assistance et de conseil sur l'hébergement des principaux CMS Open Source tels que WordPress, WooCommerce, Drupal, Prestashop, Magento.

Retour en haut de page