Le DNS invers√© comme facteur de classement pour le SEO ? Qu'est-ce que c'est et comment est-il mis en place ? - ūüŹÜ Serveurs g√©r√©s

BLOG

9 juillet 2023

Le DNS inversé comme facteur de classement pour le SEO ? Qu'est-ce que c'est et comment est-il mis en place ?

Exploiter le potentiel du DNS invers√© : une approche technique pour am√©liorer le r√©f√©rencement et la s√©curit√© de votre site Web.

Bien que Google et les moteurs de recherche en général aient tendance à donner des directives aux développeurs, techniciens, ingénieurs système et référenceurs, l'algorithme reste toujours caché et secret à toutes fins utiles. Après le vol de données de YANDEX, le moteur de recherche russe fin janvier 2023, il est apparu publiquement pour la première fois, car YANDEX, par exemple, utilise des facteurs de classement de 1992. Et donc, on peut sereinement et probablement penser que Google en fait aussi un usage aussi massif et probablement même beaucoup plus important.

Cette prise de conscience suggère qu'il ne suffit pas de savoir ce que Google rend délibérément public en tant que directives officielles ou bonnes pratiques, mais que des virtuosités et des technicités non documentées peuvent souvent être déduites avec un peu de bon sens et une expertise en développement, en référencement et en réseau.

Dans cet article, nous voulons nous concentrer sur l'introduction de ce qu'est un DNS inversé et comment il peut être associé à l'idée plus courante et célèbre qu'une adresse IP statique peut être rentable au niveau du référencement. Adopter le bon reverse DNS en présence d'une IP statique est certainement la meilleure option pour profiter des avantages d'avoir une IP statique.

Qu'est-ce que le DNS inversé ?

Le DNS invers√©, √©galement appel√© rDNS, est un service du syst√®me de noms de domaine (DNS) qui, comme son nom l'indique, fonctionne de mani√®re inverse par rapport au DNS standard. Alors que le DNS standard traduit les noms de domaine en adresses IP (par exemple, il transforme ¬ę www.google.com ¬Ľ en ¬ę 216.58.207.46 ¬Ľ), Le DNS inverse fait exactement le contraire : il convertit les adresses IP en leurs noms de domaine respectifs.

Ce processus de traduction inverse est au cŇďur de nombreuses fonctionnalit√©s d'Internet. Parmi ceux-ci, le plus important est probablement la s√©curit√© des e-mails. En fait, les serveurs de messagerie utilisent souvent le DNS invers√© pour v√©rifier la r√©putation de l'adresse IP d'un serveur qui envoie des e-mails, r√©duisant ainsi les risques de recevoir des spams.

DNS inversé

Techniquement, Reverse DNS fonctionne via une zone DNS spéciale appelée "in-addr.arpa", qui est responsable du mappage inverse des adresses IP aux noms de domaine.

Exemple pratique : Utilisation de l'utilitaire Linux Dig avec Google.com

Supposons que vous souhaitiez v√©rifier le DNS inverse pour l'adresse IP "managedserver.it". Tout d'abord, vous devez d√©terminer l'adresse IP de "managedserver.it" √† l'aide de la commande dig. Dans une console Linux, la commande serait :

creuser managedserver.it +court

Cette commande renverra l'adresse IP pour "managedserver.it". Par exemple, il peut renvoyer "80.211.239.36".

À ce stade, vous pouvez utiliser la commande dig avec l'option "-x" pour effectuer une requête DNS inversée sur cette adresse IP. La commande serait alors :

creuser -x 80.211.239.36 + court

Cette commande renverra le nom de domaine associé à l'adresse IP. Dans ce cas, il doit renvoyer "managedserver.it" comme DNS inverse.

root@MANAGEDSERVER :~# dig -x 80.211.239.36 +short managedserver.it.

Que sont "ptr-record" et "in-addr.arpa" ?

Le DNS est défini par zones. Une zone est une partie distincte de l'espace des noms de domaine. Historiquement, il était administré comme un fichier de zone unique.

Souvent, un domaine correspond à une zone.

Le propriétaire de la zone associe différentes adresses à différents noms de domaine dans sa zone.

Par exemple, associez l'adresse IP 23.25.62.12 au nom d'h√īte "www" dans la zone "example.com". Cela se fait avec des enregistrements DNS.

Cela signifierait qu'en tapant www.example.com, votre navigateur serait dirigé vers l'adresse 23.25.62.12. Cela se fait généralement avec un enregistrement A (ou enregistrement ALIAS) et est généralement DNS direct.

Et qu'en est-il de la zone DNS inversée ?

Un enregistrement PTR est l'enregistrement du DNS inverse.

Ainsi, le propri√©taire de la zone ajoute simplement cette adresse IP √† sa zone et tout va bien ? Non. Le DNS invers√© fonctionne dans l'autre sens.

L'enregistrement PTR est stocké dans une zone spéciale appelée .in-addr.arpa.

Cette zone est administrée par celui qui possède le bloc d'adresses IP. Dans l'exemple, la zone pour l'enregistrement PTR serait 12.62.25.23.in-addr.arpa. Le propriétaire de l'adresse IP est généralement le fournisseur d'accès Internet (FAI) et si vous souhaitez ajouter un enregistrement PTR à votre adresse IP, vous devez contacter votre FAI.

La nécessité d'une IP dédiée pour mettre en place un DNS inversé

Pour configurer correctement un DNS inversé, vous devez disposer d'une adresse IP dédiée. En effet, dans le processus de résolution DNS inverse, une seule adresse IP correspond à un seul nom de domaine. Si plusieurs sites partagent la même adresse IP (comme c'est souvent le cas avec les services d'hébergement mutualisé), il ne sera pas possible de mettre en place un reverse DNS personnalisé pour chacun d'entre eux.

La motivation derri√®re ce besoin r√©side dans le fonctionnement du DNS. Dans un syst√®me DNS normal, un nom de domaine peut √™tre r√©solu en plusieurs adresses IP, ce qui permet de r√©partir le trafic entre diff√©rents serveurs. Cependant, dans le cas d'un DNS invers√©, la r√©solution s'effectue en sens inverse, de l'IP au nom de domaine. Ce processus est con√ßu pour √™tre unique : une seule adresse IP correspond √† un seul nom de domaine.

Ainsi, si plusieurs sites partagent la même IP, mettre en place un reverse DNS personnalisé pour chacun d'entre eux serait techniquement impossible. Cette limitation souligne l'importance d'avoir une adresse IP dédiée pour chaque site Web si vous envisagez d'utiliser le DNS inversé dans le cadre de votre stratégie de référencement. Une adresse IP dédiée vous permet non seulement de configurer un DNS inversé personnalisé, mais elle peut également améliorer la stabilité et les performances du site, ainsi qu'offrir un niveau de sécurité plus élevé.

Malgr√© la raret√© des adresses IPv4 dans le monde, l'acquisition d'une adresse IP d√©di√©e pour votre site Web ou votre serveur reste un investissement relativement peu co√Ľteux. La plupart des fournisseurs d'acc√®s Internet ou des h√©bergeurs proposent des adresses IPv4 d√©di√©es pour un co√Ľt mensuel tr√®s abordable, g√©n√©ralement 1 ou 2 euros par mois. De plus, un co√Ľt d'activation initial peut √™tre exig√©, qui est normalement compris entre 20 et 30 euros, pay√© une fois. Compte tenu des avantages potentiels en termes de r√©f√©rencement, de s√©curit√© et de stabilit√©, une adresse IP d√©di√©e peut √™tre un investissement judicieux pour tout propri√©taire de site Web ou de serveur.

Comment configurer un DNS invers√© personnalis√© ?

La configuration d'un DNS invers√© personnalis√© est une t√Ęche technique qui n√©cessite un certain contr√īle sur l'infrastructure de votre site Web. Pour le faire correctement, vous devrez avoir autorit√© sur l'adresse IP que vous souhaitez utiliser et sur le nom de domaine que vous souhaitez associer √† cette adresse IP. La mise en Ňďuvre de ce processus peut diff√©rer l√©g√®rement en fonction de votre fournisseur d'acc√®s Internet ou de votre service d'h√©bergement Web.

De manière générale, voici les étapes de base pour mettre en place un Reverse DNS :

  1. Connectez-vous au panneau de contr√īle de votre fournisseur: La premi√®re √©tape consiste √† acc√©der au panneau de configuration de votre fournisseur d'acc√®s Internet ou de votre service d'h√©bergement Web. C'est g√©n√©ralement l√† que vous g√©rez les param√®tres de votre site Web ou de votre serveur.
  2. Trouver les param√®tres DNS ou Reverse DNS: Une fois entr√© dans le panneau de configuration, vous devrez trouver la section des param√®tres o√Ļ vous pourrez g√©rer vos param√®tres DNS. Cette section peut s'intituler "Param√®tres DNS", "Param√®tres r√©seau", "DNS invers√©" ou quelque chose de similaire, selon le fournisseur.
  3. Configurer le DNS inversé: Dans cette section, vous devrez entrer l'adresse IP que vous souhaitez associer et le nom de domaine correspondant. Cela se fait généralement via une interface simple qui vous permet de saisir l'adresse IP et le nom de domaine, puis d'enregistrer les modifications.
  4. Contacter le support technique si n√©cessaire: Certains fournisseurs n'offrent pas d'option pour configurer le DNS inverse directement via le panneau de configuration et peuvent vous demander de contacter leur support technique pour mettre en Ňďuvre ce changement. Dans ce cas, vous devrez suivre les instructions fournies par le support technique.
  5. Vérifiez vos paramètres de DNS inverse: Après avoir configuré le Reverse DNS, il est important de vérifier que tout fonctionne comme prévu. Vous pouvez le faire en utilisant la commande "dig -x" dans un terminal Linux, comme décrit dans l'exemple précédent. Si la commande renvoie le nom de domaine que vous avez associé à l'adresse IP, alors le DNS inverse a été configuré correctement.

Veuillez noter qu'il peut s'écouler quelques heures avant que les modifications du DNS inverse ne prennent effet, en raison de la nature du système DNS et du moment de la propagation des informations DNS.

Si vous n'êtes pas un expert en ingénierie système et en réseau, le meilleur conseil est de contacter votre fournisseur d'hébergement ou de demander une consultation à des ingénieurs système Linux comme notre société.

Quels avantages attendre au niveau SEO ?

Certainement pas des miracles. L'utilisation du DNS inversé comme stratégie de référencement n'est pas courante, ni documentée, mais c'est la meilleure pratique et pourrait avoir des avantages potentiels.

L'un d'eux pourrait être une fiabilité accrue aux yeux des moteurs de recherche. Un site avec une adresse IP statique et un DNS inversé correctement configuré peut sembler plus fiable car il suggère que l'entité derrière le site possède un certain niveau d'expertise technique et investit pour maintenir une présence en ligne stable.

En outre, le DNS invers√© peut aider √† pr√©venir les probl√®mes de courrier ind√©sirable. De nombreux serveurs de messagerie utilisent le DNS invers√© pour v√©rifier l'identit√© des serveurs entrants. Si le DNS invers√© de votre serveur de messagerie ne correspond pas au domaine d'o√Ļ provient l'e-mail, il peut √™tre marqu√© comme spam.

Bien que le référencement soit un aspect qui concerne exclusivement les sites Web, il n'est pas tout aussi vrai que les facteurs qui influencent la confiance, ainsi que le positionnement, peuvent également provenir d'autres services.

Conclusions

En résumé, le Reverse DNS représente un élément technique mineur qui pourrait cependant avoir des répercussions importantes sur le référencement et la réputation globale d'un site web. Bien qu'il ne figure pas parmi les facteurs de classement officiellement reconnus par Google, l'utilisation correcte du Reverse DNS peut certainement améliorer la perception de fiabilité et d'autorité d'un site, éléments fondamentaux dans le panorama du référencement moderne.

Mais le DNS inverse n'est pas seulement important pour le référencement. Son utilisation correcte peut, en effet, s'avérer cruciale pour prévenir les problèmes liés à l'envoi d'e-mails, réduisant ainsi le risque que ceux-ci soient qualifiés de spam. Un plus petit nombre d'e-mails classés comme spam se traduit par une réputation en ligne plus solide, avec des avantages évidents pour la visibilité et l'efficacité communicative d'un site Web ou d'un service en ligne.

De plus, Reverse DNS peut √™tre utilis√© pour am√©liorer la s√©curit√© d'un site Web, vous permettant d'authentifier les h√ītes et de d√©tecter les menaces potentielles.

Enfin, pour ceux qui utilisent une IP statique, la mise en place d'un Reverse DNS ad√©quat est une √©tape pratiquement obligatoire, un √©l√©ment suppl√©mentaire √† inclure dans une strat√©gie de r√©f√©rencement bien planifi√©e et soigneusement mise en Ňďuvre. Dans un monde num√©rique de plus en plus concurrentiel, chaque d√©tail peut faire la diff√©rence, et le DNS invers√© ne fait pas exception √† cette r√®gle. Sa mise en Ňďuvre correcte ne garantit peut-√™tre pas un succ√®s imm√©diat, mais elle contribuera certainement √† cr√©er un √©cosyst√®me en ligne plus s√Ľr, plus fiable et, par cons√©quent, plus susceptible de r√©ussir √† long terme.

 

Vous avez des doutes ? Vous ne savez pas par o√Ļ commencer ? Contactez-nous !

Nous avons toutes les réponses à vos questions pour vous aider à faire le bon choix.

Discute avec nous

Discutez directement avec notre support avant-vente.

0256569681

Contactez-nous par téléphone pendant les heures de bureau 9h30 - 19h30

Contactez-nous en ligne

Ouvrez une demande directement dans l'espace contact.

INFORMATIONS

Managed Server Srl est un acteur italien leader dans la fourniture de solutions syst√®me GNU/Linux avanc√©es orient√©es vers la haute performance. Avec un mod√®le d'abonnement peu co√Ľteux et pr√©visible, nous garantissons que nos clients ont acc√®s √† des technologies avanc√©es en mati√®re d'h√©bergement, de serveurs d√©di√©s et de services cloud. En plus de cela, nous proposons des conseils syst√®me sur les syst√®mes Linux et une maintenance sp√©cialis√©e en SGBD, s√©curit√© informatique, Cloud et bien plus encore. Nous nous distinguons par notre expertise dans l'h√©bergement de CMS Open Source de premier plan tels que WordPress, WooCommerce, Drupal, Prestashop, Joomla, OpenCart et Magento, soutenus par un service d'assistance et de conseil de haut niveau adapt√© aux administrations publiques, aux PME et √† toutes tailles.

Red Hat, Inc. d√©tient les droits de Red Hat¬ģ, RHEL¬ģ, RedHat Linux¬ģ et CentOS¬ģ ; AlmaLinux‚ĄĘ est une marque commerciale d'AlmaLinux OS Foundation ; Rocky Linux¬ģ est une marque d√©pos√©e de la Rocky Linux Foundation ; SUSE¬ģ est une marque d√©pos√©e de SUSE LLC ; Canonical Ltd. d√©tient les droits sur Ubuntu¬ģ ; Software in the Public Interest, Inc. d√©tient les droits sur Debian¬ģ ; Linus Torvalds d√©tient les droits sur Linux¬ģ ; FreeBSD¬ģ est une marque d√©pos√©e de la FreeBSD Foundation ; NetBSD¬ģ est une marque d√©pos√©e de la Fondation NetBSD ; OpenBSD¬ģ est une marque d√©pos√©e de Theo de Raadt. Oracle Corporation d√©tient les droits sur Oracle¬ģ, MySQL¬ģ et MyRocks¬ģ ; Percona¬ģ est une marque d√©pos√©e de Percona LLC ; MariaDB¬ģ est une marque d√©pos√©e de MariaDB Corporation Ab ; REDIS¬ģ est une marque d√©pos√©e de Redis Labs Ltd. F5 Networks, Inc. d√©tient les droits sur NGINX¬ģ et NGINX Plus¬ģ ; Varnish¬ģ est une marque d√©pos√©e de Varnish Software AB. Adobe Inc. d√©tient les droits sur Magento¬ģ ; PrestaShop¬ģ est une marque d√©pos√©e de PrestaShop SA ; OpenCart¬ģ est une marque d√©pos√©e d'OpenCart Limited. Automattic Inc. d√©tient les droits sur WordPress¬ģ, WooCommerce¬ģ et JetPack¬ģ ; Open Source Matters, Inc. d√©tient les droits sur Joomla¬ģ ; Dries Buytaert d√©tient les droits sur Drupal¬ģ. Amazon Web Services, Inc. d√©tient les droits sur AWS¬ģ ; Google LLC d√©tient les droits sur Google Cloud‚ĄĘ et Chrome‚ĄĘ ; Facebook, Inc. d√©tient les droits sur Facebook¬ģ ; Microsoft Corporation d√©tient les droits sur Microsoft¬ģ, Azure¬ģ et Internet Explorer¬ģ ; La Fondation Mozilla d√©tient les droits sur Firefox¬ģ. Apache¬ģ est une marque d√©pos√©e de The Apache Software Foundation ; PHP¬ģ est une marque d√©pos√©e du groupe PHP. CloudFlare¬ģ est une marque d√©pos√©e de Cloudflare, Inc. ; NETSCOUT¬ģ est une marque d√©pos√©e de NETSCOUT Systems Inc. ; ElasticSearch¬ģ, LogStash¬ģ et Kibana¬ģ sont des marques d√©pos√©es d'Elastic NV. Ce site n'est affili√©, sponsoris√© ou autrement associ√© √† aucune des entit√©s mentionn√©es ci-dessus et ne repr√©sente aucune de ces entit√©s de quelque mani√®re que ce soit. Tous les droits sur les marques et noms de produits mentionn√©s sont la propri√©t√© de leurs titulaires respectifs des droits d'auteur. Toutes les autres marques mentionn√©es appartiennent √† leurs titulaires. MANAGED SERVER¬ģ est une marque d√©pos√©e au niveau europ√©en par MANAGED SERVER SRL Via Enzo Ferrari, 9 62012 Civitanova Marche (MC) Italie.

JUSTE UN MOMENT !

Souhaitez-vous voir comment votre WooCommerce fonctionne sur nos syst√®mes sans avoir √† migrer quoi que ce soit ? 

Entrez l'adresse de votre site WooCommerce et vous obtiendrez une démonstration navigable, sans avoir à faire absolument quoi que ce soit et entièrement gratuite.

Non merci, mes clients préfèrent le site lent.
Retour en haut de page