14 Septembre 2022

Hébergement pas cher. Qu'est-ce qu'un hébergement pas cher et comment le reconnaître ?

Nous expliquons quand un hébergement est défini comme bon marché, comment le choisir et en fonction des objectifs et des exigences.

Print Friendly, PDF & Email

L'hébergement le moins cher par excellence est l'hébergement gratuit. Je suis sûr que vous n'attendriez pas de grandes choses d'un hébergement gratuit, vous ne vous attendriez pas à un espace illimité ou à des performances remarquables car il est gratuit et à partir de là, vous penseriez immédiatement que la qualité ne peut pas être excellente par rapport à l'hébergement payant, car non on donne n'importe quoi. .

Cependant, à partir du moment où vous commencez à payer quelque chose pour l'hébergement, même si ce n'était que dix, vingt, trente euros par an, ici vous commencerez à vouloir, à obtenir et surtout à exiger.

Pouquoi ? Parce que vous payez correctement, et donc à partir du moment où vous payez vous avez le droit de réclamer (ce qui est écrit dans le contrat et dans la fiche technique).

Et c'est là que surgissent les problèmes, car pour lire une fiche technique il faut être des techniciens, avoir un poil de systèmes et des notions d'autant plus poussées que la technologie que l'on achète est complexe.

Une chose est d'évaluer un hébergement avec 20 Go d'espace disque, un interpréteur PHP et 200 Mo de MySQL, une chose est d'évaluer un plan d'hébergement avec 20 Go d'espace disque et 50 200 inodes, un interpréteur PHP avec suhosin actif et XNUMX Mo de MySQL sans support InnoDB .

Êtes-vous capable de comprendre ce que vous achetez ? La réponse est très probablement non, et vous n'avez pas à vous en vouloir, vous n'êtes tout simplement pas un expert en la matière, car l'auteur de cet article va chez le mécanicien pour faire changer l'huile moteur car il ne comprend pas moteurs (même si tous disent que c'est anodin de changer l'huile).

Hébergement bon marché, valeur relative et valeur absolue.

Quand on parle d'« économique », on parle d'un adjectif qui peut être un adjectif de mérite, comparatif ou superlatif, relatif ou absolu.

A vouloir parler du monde de l'automobile, nous sommes tous d'accord qu'une voiture à 100 100 euros n'est pas une voiture bon marché. Cependant, si nous précisons que nous proposons une nouvelle Lamborghini Diablo pour seulement 250 300 euros, nous commençons immédiatement à penser que la supercar que nous trouvons dans la liste de prix entre XNUMX et XNUMX XNUMX euros, commence à être extrêmement abordable. Pour certains, même bon marché.

Le concept dans le monde de l'Hébergement est très similaire, on ne peut pas s'arrêter au prix, mais il faut nécessairement comprendre ce qui est proposé à ce prix et ce que l'offre comprend tant en services tangibles qu'intangibles.

Un hébergement à 100 euros par mois peut sembler extrêmement cher par rapport au prix d'un hébergement low cost à 50 euros par anou, mais il pourrait offrir des fonctionnalités de niveau entreprise et des systèmes d'accélération avancés, Cache, et tout ce que d'autres concurrents peuvent vendre pour 2000 euros par mois. A ce moment-là l'hébergement à 100 euros par mois serait cher pour l'utilisateur qui a un petit budget et cherche un hébergement sans trop de prétentions, mais extrêmement bon marché pour ceux qui recherchent des fonctionnalités ultra professionnelles sans forcément avoir à investir des sommes effrontées.

Évaluer les objectifs et les attentes de l'entreprise lors de l'achat d'un hébergement.

Un plombier nous a trouvés en ligne en cherchant dans les moteurs de recherche et nous a posé quelques questions sur l'hébergement parce qu'il décidait de créer un site Web pour son entreprise.

A notre question sur la finalité du site, s'il entendait se positionner localement ou nationalement, s'il entendait faire de la pub et de la génération de leads, il a répondu qu'il voulait une sorte de carte de visite et une boite aux lettres, car il se sentait « de moins en moins ”, lorsqu'il s'est rendu aux événements représentatifs des fabricants de chaudières et de climatiseurs et a demandé un site Web et un e-mail et qu'il n'en avait pas. Il se sentait mal à l'aise et voulait se rattraper.

Notre conseil impartial était d'aller chez un fournisseur italien d'hébergement à bas prix bien connu qui est littéralement happé. (pardonnez le jeu de mots) et achetez leur plan de base qui aurait été plus que suffisant pour ses besoins.

Cependant, il en va autrement si vous êtes face à un e-commerce ou un site éditorial qui vise à avoir des temps de réponse immédiats (moins de 100 millisecondes) avec le support des derniers formats de compression multimédia, et un réglage système de haut calibre. . Vous ne pouvez pas les économiser sur le budget car cela reviendrait à pénaliser votre entreprise et à ne pas atteindre les objectifs fixés.

Rappelez-vous toujours que l'hébergement est un service et non un produit.

Malheureusement avec la mode low cost on a tendance à penser que l'Hébergement est un produit et non un service, c'est une grossière erreur qui produit ce biais cognitif, ne vous laissant pas bien comprendre les activités qui se cachent dans les coulisses d'un service d'hébergement. Pour être pointilleux, il faut dire qu'un Hébergement n'est pas seulement un service et non un produit, mais c'est souvent aussi un service extrêmement personnalisé, adapté aux besoins du client.

En quoi un service est-il différent d'un produit ? Vous achetez le produit vu et aimé et la relation avec le vendeur se termine. Vous achetez un service, vous l'adaptez à vos besoins, puis après 6 mois de fonctionnement parfait, voilà vous avez hacké le site, voilà vous ne vous souvenez plus du mot de passe de l'email, voilà vous vous êtes trompé en installant un nouveau plugin et le le site ne se connecte plus à la base de données rendant le site invisible.

Qui résout quoi et pourquoi ? Combien de temps cela prendra-t-il? A quel prix ? Vous êtes en vacances depuis un mois et à votre retour quelque chose ne va pas ? Avons-nous la sauvegarde d'il y a 30 jours ?

Vous voulez être sûr que votre site est en ligne et qu'un système de surveillance vérifie l'accessibilité réelle du site toutes les 30 secondes et intervient de manière autonome dans les 15 minutes ? Il s'agit ici d'un service, qui a une valeur et évidemment aussi un coût.

Aucun hébergeur ne dira jamais que c'est nul.

C'est juste, évident et compréhensible; aucun hébergement n'aura jamais la justesse de dire qu'il s'agit d'un mauvais hébergement. Peut-être qu'au seuil de 2023 il n'utilise pas encore la compression Brotli ou HTTP/2, il peut avoir un Time To First Byte (TTFB) de 4 secondes, là où déjà une demi-seconde aurait été excessive, mais ils continueront à dire que ils sont bons, ils sont solides, rapides mais aussi bon marché. Ensuite, vous les voyez, vous les regardez, vous les pesez, ils n'ont pas d'études de cas, ils n'ont pas de portefeuille remarquable. Le meilleur client ? Une pizzeria, un coiffeur, un plombier.

Personne qui a l'honnêteté intellectuelle de dire quelles pratiques barbares ils sont obligés de faire pour rester dans les coûts, ni les politiques de survente en raison ou les divers termes, faisant passer les vCPU comme s'ils étaient des CPU et donc vendant en fait 1 vCPU comme s'il s'agissait d'un core, il suffit pourtant d'utiliser des outils comme ip info pour comprendre combien de centaines de domaines s'entassent sur un seul serveur, même de faible fabrication.

Personne n'aura le courage de montrer des photos de leurs datacenters de fortune construits dans des cabanes adaptées en ce moment, où les générateurs et le système de ventilation peuvent être atteints et sabotés simplement en escaladant une porte de deux mètres. Sans fil de fer barbelé, sans surveillance et surveillance. Pourtant, si vous faites un tour avec Google Earth, cela se produit également dans certains cas.

Leurs avis, le rien cosmique, mais entre-temps auront semé la folie dans votre processus d'évaluation/de décision, vous convainquant qu'avec 30 euros par an vous aurez un hébergement parfait pour dominer les SERPs des moteurs de recherche.

Soyons sérieux, un hébergement à partir de 30 euros par an au mieux peut rester en ligne, c'est sûr s'il s'agissait d'un bon ou excellent hébergement, il n'y aurait pas d'offres de classe entreprise à des centaines d'euros par mois.

Dans le monde de l'hébergement, il y a des coulisses que vous ne pouvez même pas imaginer.

Des panneaux Scrauded et de vrais obrobri, ainsi que la cause de tous les problèmes de performances dans le monde tels que Plesk ou cPanel ont conduit à croire que tout improvisé qui loue un serveur dans un centre de données allemand ou français pourrait être comparable à un ingénieur système dans le yeux de l'entrepreneur ignorant (qui ne sait pas) en service.

Dans le monde réel de l'hébergement, celui composé de professionnels et non de gamins embauchés à 1400 euros par mois avec la convention collective nationale, il existe un monde bien différent des panneaux de contrôle banals et simples comme Plesk et cPanel auxquels les vendeurs de fumée là-bas. Il y a de la recherche, du développement, des tests et surtout de la valeur. Une valeur difficile à acheter et à assumer. Un ingénieur système qui sait bien faire son travail au plus haut niveau, c'est-à-dire qu'il est capable de faire la différence sur le marché et d'apporter une vraie valeur ajoutée au client final, ne se laisse pas embaucher mais fournit plutôt des services comme un pigiste, consultant, indépendant.

Un hébergement composé de personnes sérieuses et de professionnels a des coûts très élevés, frais qui ne sont pas remboursés avec le site du pizzaiolo ou barbier à proximité de la maison qui compte acheter une prestation tout compris à 30 euros par an.

Pour faire payer un administrateur système avant impôts (imaginons un RAL classique de 35 mille euros par an en somme) net du gain de 10 euros chaque hébergement low cost à partir de 30 euros vendu, il faut au moins 3500 clients par an pour un RAL de 35 24 euros qui, hors taxes, est d'environ XNUMX XNUMX euros par an. Pure folie d'embrasser une entreprise axée sur le faible coût.

Le client vaut ce qu'il apporte à l'entreprise et pas seulement ce qu'il paie.

Au fil des années nous avons eu beaucoup de clients qui venaient d'hébergement low cost, non pas qu'ils avaient des besoins particuliers ou qu'ils n'étaient pas contents des autres fournisseurs, mais voilà que dans leur offre pré-packagée de 30 euros par an, ce n'était pas possible d'ajouter ou de changer une IP, d'ajouter un système de filtrage Geo IP ou de faire un nettoyage professionnel après une attaque de hacker et non une simple restauration.

La réponse qu'ils ont donnée au client lorsque le client a reçu un refus était à peu près comme "Cher client, votre plan d'hébergement ne vous permet pas de faire et d'obtenir ce que vous avez demandé" .

Alors est-ce la faute de l'hébergeur ou celle du client ? Ça dépend. Bien sûr, si vous achetez un forfait préemballé qui propose « ça et rien de plus », il est logique et incontesté que le fournisseur se limite à offrir et à garantir contractuellement ce que vous avez acheté. Rien de plus.

Et c'est ce qu'on fait aussi, même si sur les forfaits d'hébergement à partir de 27€/mois, on a tendance à être malléable et docile vis à vis d'un client qui a des demandes précises déterminées, et où on n'est pas en mesure de proposer le service en direct (on pense au client qui veut à tout prix ajouter un plugin sur son installation WordPress et nous a comme seule référence) nous tournons des contacts, des développeurs avec qui nous collaborons afin de satisfaire sa demande même non pertinente, insistante.

Un hébergement Low cost préfère perdre le client et ne pas avoir de problèmes, car un client de 30 euros par an hors frais et taxes, on parle d'un bénéfice de 10 €. Qui voudrait avoir affaire à un client qui vous laisse 10 euros par an ? Déjà répondre à un ticket coupe l'intérêt d'un client potentiellement fauteur de troubles.

Malheureusement, il existe un mensonge souvent propagé sans vergogne par les entreprises de toute nature et de tout type, à savoir qu'un petit client est aussi important qu'un gros client. Un client valant 30 euros par an a la même valeur qu'un client valant 10 XNUMX euros par an.

Soyons sérieux, sortons des mensonges et des slogans politiquement corrects qui suggèrent des choses qui ne sont pas vraies, un client dépensier a toujours une priorité plus élevée qu'un client low-cost. Par exemple, avec l'ancienne marque Dreamnet.it - ​​​​IT Solutions, nous avons fourni un hébergement à faible coût (plans à partir de 30 euros par an) de 2005 à 2016, et à partir de 2017, nous avons progressivement résilié le contrat de tous les plans à faible coût, invitant au client de trouver un hébergement plus adapté à ses besoins d'économies, plutôt qu'à ses besoins de performances.

Pouquoi ? Parce que le jeu n'en vaut pas la chandelle, et un client à 30 euros par an qui vous écrit déjà deux mails par an, peut-être parce qu'il a oublié son mot de passe ou parce qu'il veut des conseils sur le plugin le plus adapté pour publier la collection de chatons sur son site c'est un client qui fait perdre du temps et ne rapporte pas de profits.

Sans parler de toutes les implications juridiques et bureaucratiques que l'on ne rencontre qu'en concluant un contrat avec un client qui est peut-être un fauteur de trouble avec un avocat facile. Personne ne veut de clients à partir de 30 euros par an et ceux qui pensent encore faire du business sur la "longue traîne", nombreux clients à bas prix, devraient commencer à se rendre compte que ce n'est pas Netflix qui propose des offres standards, mais que les clients écrivent, envoient des mails, ils veulent des réponses, ils exigent et ils perdent du temps et de l'argent.

C'est un discours contre-productif, pas beau, pas politiquement correct qu'aucune société d'hébergement n'a jamais tenu publiquement derrière les faux slogans "Le client a toujours raison".

Mais soyons sérieux pour une fois, rajeunissons ces slogans désormais beaux dans la forme et sans fond et commençons à vraiment dire les choses telles qu'elles sont, tout le monde connaît la vérité au fond, seulement qu'il est commode de penser et de croire qu'avec 30 euros le année, vous pouvez avoir le même traitement et le même respect qu'un client qui dépense 500 par mois.

L'hébergement est-il un coût ou un investissement ?

Nous devons toujours comprendre à chaque étape de la vie et pour chaque produit ou service, si ce que nous payons est un actif ou un passif. Acheter un hébergement ultra-performant à partir de 100 euros par mois pour publier le carnet de vacances des retraités est un simple coût, car le site ne rapporte pas profits et profits. Si par contre le carnet de vacances en ligne était couvert de publicité et comptait des millions de visites, ici on se retrouverait devant un blog qui générerait des profits et un hébergement rapide et efficace aiderait à faire encore plus, permettant à un une meilleure expérience utilisateur de navigation. , un meilleur positionnement et un service adéquat qui ne se déconnecte pas ou ne plante pas pour trop de visites simultanées.

Pensez toujours en ces termes et dans cette perspective lorsque vous achetez un hébergement, en prenant soin de comprendre si vous attendez des retombées économiques directes ou indirectes de votre site.

Si vous réalisez un site dans l'espoir d'obtenir des visites, des clients, des ventes, du chiffre d'affaires et des bénéfices, ayez également l'esprit de réfléchir au choix de l'hébergement en le considérant comme un investissement dont vous tirerez des bénéfices tangibles en termes économiques.

Sinon, optez pour un hébergement à partir de 20 euros par an, ou mieux encore rendez-vous dans une pizzeria. Sachant que si vous vous réveillez demain et que le chantier est parti, vous ne serez pas touché économiquement et vous pourrez très bien vous en passer.

Bien sûr, tout le monde ne peut pas se permettre des centaines de dollars par mois pour l'hébergement, mais vous devez ajuster vos attentes en conséquence. Si vous dépensez plus en café par mois qu'en hébergement, vous finirez par vous faire du mal tôt ou tard. Avec des sites mis hors ligne à cause de problèmes de charge, de vitesse, de sites qui n'indexent pas ou perdent des positions sur Google.

Limites SiteGround suspendues

Si vous optez pour un hébergement WordPress à bas prix, vous devez vous attendre à ce que votre site tombe en panne de temps en temps (puisqu'à 10 $ par mois, vous partagerez très probablement un serveur avec des centaines ou des milliers d'autres utilisateurs). Attendez-vous également à ce que la plupart des problèmes ne soient pas résolus aussi rapidement et que les problèmes ne soient pas toujours ceux que vous pouvez voir immédiatement, mais un hébergement lent peut vous nuire lentement, petit à petit à long terme jusqu'au moment où votre site n'aura plus Circulation.

Vous avez des doutes ? Vous ne savez pas par où commencer ? Contactez-nous


Nous avons toutes les réponses à vos questions pour vous aider à faire le bon choix.

Discute avec nous

Discutez directement avec notre support avant-vente.

0256569681

Contactez-nous par téléphone pendant les heures de bureau 9h30 - 19h30

Contactez-nous en ligne

Ouvrez une demande directement dans l'espace contact.

INFORMATIONS

ManagedServer.it est le premier fournisseur italien de solutions d'hébergement hautes performances. Notre modèle d'abonnement est abordable et prévisible, afin que les clients puissent accéder à nos technologies d'hébergement fiables, à nos serveurs dédiés et au cloud. ManagedServer.it offre également d'excellents services d'assistance et de conseil sur l'hébergement des principaux CMS Open Source tels que WordPress, WooCommerce, Drupal, Prestashop, Magento.

JUSTE UN MOMENT !

Souhaitez-vous voir comment votre WooCommerce fonctionne sur nos systèmes sans avoir à migrer quoi que ce soit ? 

Entrez l'adresse de votre site WooCommerce et vous obtiendrez une démonstration navigable, sans avoir à faire absolument quoi que ce soit et entièrement gratuite.

Non merci, mes clients préfèrent le site lent.
haut