6 janvier 2024

Guide des shells Linux, de Bash Ă  Bourne en passant par Zsh et autres.

Exploration des shells Unix/Linux : de la tradition de Bourne Shell à la modernité de Fish, un voyage à travers l'évolution et les innovations des interfaces de ligne de commande

Introduction

Dans l’univers des systĂšmes d’exploitation basĂ©s sur Linux, le shell est un composant crucial. Il fonctionne Ă  la fois comme langage de script et comme interface interactive pour gĂ©rer le systĂšme. Il existe diffĂ©rentes coques, chacune ayant des caractĂ©ristiques et des fonctionnalitĂ©s spĂ©cifiques. Ce guide propose une exploration approfondie de certains des coquillages les plus populaires : Bash, Zsh, Fish, Ksh, Tcsh, Csh et l'historique Bourne Shell.

Si l’on regarde plus en profondeur toutes les coquilles qui doivent ĂȘtre traitĂ©es, il faut au moins prendre en considĂ©ration celles que l’on voit dans le schĂ©ma suivant. Il ne serait pas rĂ©aliste de les couvrir tous un par un dans cet article, et nous avons dĂ©cidĂ© qu'il est plus que suffisant de couvrir ceux qui sont effectivement frĂ©quemment utilisĂ©s et qui sont considĂ©rĂ©s Ă  tort ou Ă  raison comme des standards en termes de diffusion et de frĂ©quence d'utilisation. .

Coquilles UNIX

Il convient cependant de mentionner, Ă  titre purement informatif et historique, ces deux coques qui, mĂȘme si elles ne sont plus utilisĂ©es aujourd'hui, ont "donnĂ© le ton" Ă  toute une branche en constante Ă©volution, Thompson Shell et PWB Shell.

La Coquille Thompson c'était l'un des premiers shells utilisés sous Unix, développé par Ken Thompson, l'un des co-créateurs d'Unix, dans la premiÚre version du systÚme d'exploitation à la fin des années 60. Ce shell était plutÎt basique dans ses fonctionnalités, offrant un simple interpréteur de commandes et un langage de script primitif. Il ne prenait pas en charge les fonctionnalités avancées telles que la tuyauterie ou les redirections, mais il jetait les bases des futures interfaces de commande Unix.

Par la suite, le Coque PCB, ou « Programmer's Workbench Shell », a été introduit dans le cadre de la version « Programmer's Workbench » d'Unix. Développé principalement par John Mashey et d'autres aux Bell Labs, ce shell a introduit des améliorations significatives par rapport au Thompson Shell, notamment une plus grande efficacité et de nouvelles capacités de script. Le PWB Shell a été une étape importante vers le développement de shells plus avancés et plus conviviaux, influençant directement la création de shells tels que le Bourne Shell.

Ces deux shells, Thompson et PWB, représentent les étapes embryonnaires du développement d'interfaces utilisateur pour les systÚmes Unix, jetant les bases des shells modernes que nous connaissons aujourd'hui.

Bourne Shell (sh) : Le premier Unix Shell des années 70.

Contexte historique et développement

Le Bourne Shell (sh), développé par Stephen Bourne aux Bell Labs à la fin des années 70, a été la pierre angulaire du développement des systÚmes d'exploitation Unix. Ce shell était la réponse de Bourne au besoin d'une interface utilisateur plus fonctionnelle et plus polyvalente pour les premiers systÚmes Unix. Son développement a coïncidé avec une période de grande innovation et d'expérimentation dans le domaine des systÚmes d'exploitation, et le Bourne Shell a été l'un des premiers à établir la norme pour les interfaces de commande Unix.

Caractéristiques principales

  1. Base pour de nombreux autres obus: Le Bourne Shell a Ă©tĂ© la base dont de nombreux obus modernes se sont inspirĂ©s ou ont Ă©tĂ© conçus pour ĂȘtre compatibles. Son influence est Ă©vidente dans des shells tels que Bash (Bourne Again Shell), qui Ă©tendent ses fonctionnalitĂ©s tout en conservant la compatibilitĂ©.
  2. Script simple mais efficace: Bien que ses capacités de script puissent sembler limitées par les standards actuels, le Bourne Shell a introduit des concepts fondamentaux dans les scripts Unix qui sont toujours d'actualité. Ce shell a jeté les bases de l'automatisation et de la gestion des tùches des systÚmes Unix, influençant directement le développement de scripts plus complexes et avancés.

Avantages et inconvénients

  • Pro: Sa conformitĂ© POSIX et son impact historique sont les principaux atouts de Bourne Shell. Ce fut une force motrice dans l’établissement d’un langage de script commun et une base pour le dĂ©veloppement des futurs shells.
  • Contre: Cependant, par rapport aux shells modernes, le Bourne Shell manque de nombreuses fonctionnalitĂ©s interactives et amĂ©liorations introduites au fil des annĂ©es. Ces limitations le rendent moins adaptĂ© Ă  certaines des tĂąches les plus avancĂ©es requises par les utilisateurs d'aujourd'hui.

conclusion

Le Bourne Shell a jouĂ© un rĂŽle crucial dans la dĂ©finition de l'expĂ©rience utilisateur dans les systĂšmes Unix et a jetĂ© les bases du dĂ©veloppement des shells ultĂ©rieurs. Son hĂ©ritage se perpĂ©tue dans des coques modernes qui continuent d'Ă©voluer, offrant des fonctionnalitĂ©s toujours plus avancĂ©es et des interfaces utilisateur intuitives. Bien qu’il puisse paraĂźtre aujourd’hui dĂ©passĂ© en termes de fonctionnalitĂ©s, son impact historique et sa contribution au dĂ©veloppement des technologies informatiques restent inestimables.

Csh (C Shell) : Un shell orienté développeur

Contexte historique et développement

Csh, connu sous le nom de C Shell, constitue une Ă©tape importante dans le paysage des shells Unix. DĂ©veloppĂ© par Bill Joy Ă  la fin des annĂ©es 70, ce shell a marquĂ© un changement majeur dans la maniĂšre dont les utilisateurs interagissaient avec les systĂšmes Unix. Joy, co-fondateur de Sun Microsystems et contributeur majeur au systĂšme d'exploitation BSD, a introduit Csh Ă  une Ă©poque oĂč l'innovation en matiĂšre d'interface utilisateur Ă©tait en plein essor.

La principale innovation de Csh a été l'introduction d'une syntaxe similaire à celle du langage de programmation C.. Ce choix représentait une rupture nette avec les shells existants, qui étaient basés sur une syntaxe plus traditionnelle. L'idée était de rendre le shell plus familier aux programmeurs C, facilitant ainsi l'écriture de scripts et la gestion du systÚme.

Caractéristiques principales

  1. Syntaxe orientée C: La caractéristique la plus distinctive de Csh est sa syntaxe, qui imite celle du langage C. Cela a rendu Csh particuliÚrement attrayant pour les programmeurs C, qui l'ont trouvé comme un environnement plus familier et intuitif.
  2. Fonctionnalités de script: Csh prend en charge diverses fonctionnalités de script telles que les alias, les variables shell et le contrÎle de flux. Ces fonctionnalités ont fait de Csh une option puissante pour gérer les tùches automatisées et personnaliser l'environnement de travail.

Avantages et inconvénients

  • Pro: Sa popularitĂ© parmi les dĂ©veloppeurs ayant une formation en C a Ă©tĂ© l'un des principaux arguments de vente de Csh. La familiaritĂ© de sa syntaxe a facilitĂ© la transition de ces programmeurs vers le monde Unix.
  • Contre: MalgrĂ© son innovation initiale, Csh prĂ©sente certaines limites, notamment en termes de scripts avancĂ©s. De plus, son manque d'adhĂ©sion au standard POSIX a conduit Ă  des problĂšmes de compatibilitĂ© avec d'autres environnements Unix/Linux, limitant son utilitĂ© dans des contextes plus larges.

conclusion

Csh représentait une avancée majeure dans la conception et les fonctionnalités des shells Unix. En mettant l'accent sur la syntaxe orientée C, il a été le pionnier de nouvelles formes d'interaction avec les systÚmes d'exploitation Unix. Cependant, à mesure que les besoins des utilisateurs ont évolué et que de nouveaux shells sont apparus, Csh a vu sa popularité décliner. Malgré cela, son impact historique et son influence sur le développement des coques ultérieures restent une référence importante dans le domaine des technologies informatiques.

Ksh (Korn Shell) : une analyse dĂ©taillĂ©e

Contexte historique et développement

Le Korn Shell (Ksh) arrive à un moment historique important pour le monde des interfaces de commande Unix/Linux. Développé à la fin des années 80 par David Korn des Bell Labs, Ksh était une réponse aux besoins croissants de fonctionnalités de script avancées combinées à une plus grande facilité d'utilisation.

Au cours de ces années, les utilisateurs et les développeurs recherchaient un environnement capable d'offrir à la fois la puissance de fonctions de script avancées et une plus grande interactivité et facilité d'utilisation que les shells traditionnels. Ksh représentait une solution à ces besoins, intégrant et améliorant les fonctionnalités des shells existants et introduisant de nouvelles fonctionnalités.

Caractéristiques principales

  1. Compatibilité: Ksh maintient un haut niveau de compatibilité avec Bourne Shell, permettant aux utilisateurs d'exécuter des scripts existants sans modification. Cela a facilité la transition des utilisateurs d'autres shells vers Ksh.
  2. Fonctionnalités de script: Ksh se distingue par ses capacités de script avancées. Il prend en charge les tableaux associatifs, les fonctions personnalisées et d'autres fonctionnalités avancées qui n'étaient pas courantes dans les shells de l'époque. Ces fonctionnalités ont fait de Ksh un choix populaire pour les scripts complexes et l'automatisation.
  3. Fonctions interactives: Le Korn Shell a amélioré l'expérience interactive en introduisant la saisie semi-automatique des commandes et un historique des commandes amélioré. Ces fonctionnalités ont rendu la coque plus conviviale pour une utilisation quotidienne et interactive.

Avantages et inconvénients

  • Pro: Ksh offre un excellent Ă©quilibre entre fonctionnalitĂ©s de script avancĂ©es et convivialitĂ© interactive. Cela en fait un choix solide pour les utilisateurs qui ont besoin Ă  la fois d'un outil de script puissant et d'un shell interactif efficace.
  • Contre: MalgrĂ© ses atouts, Ksh a vu sa popularitĂ© dĂ©cliner au fil des annĂ©es, principalement en raison de la montĂ©e en puissance d'autres shells comme Bash et Zsh. Cela a conduit Ă  une communautĂ© plus petite et Ă  moins de mises Ă  jour que ces nouveaux shells.

conclusion

Ksh reprĂ©sente une avancĂ©e importante dans l'histoire des shells Unix/Linux. Avec sa combinaison de puissantes capacitĂ©s de script et d’amĂ©liorations de l’interactivitĂ©, il a marquĂ© un tournant dans l’évolution des interfaces de commande. Bien qu'il soit moins populaire aujourd'hui que les alternatives plus rĂ©centes, son impact et son hĂ©ritage continuent d'ĂȘtre pertinents dans le paysage du shell, en particulier pour les utilisateurs qui apprĂ©cient une approche classique mais puissante de la gestion du systĂšme et des scripts.

Tcsh (TENEX C Shell) : un C Shell amélioré

 

Contexte historique et développement

Tcsh, qui représente une version améliorée du C Shell (csh), est né à une époque d'expérimentation et d'innovation dans le domaine des shells Unix/Linux. Développé pour combler certaines lacunes de CSH, TCSH a introduit des améliorations significatives qui en ont fait un choix populaire parmi des segments spécifiques d'utilisateurs Unix/Linux.

C Shell, initialement développé par Bill Joy, a introduit une syntaxe similaire au langage de programmation C, une nouveauté dans le paysage shell. Cependant, csh présentait quelques défauts, notamment en termes de convivialité et de fonctionnalité. Tcsh a été développé pour résoudre ces problÚmes, en ajoutant des fonctionnalités importantes telles que l'auto-complétion et l'historique des commandes, qui étaient devenues la norme dans les shells contemporains.

Caractéristiques principales

  1. Syntaxe similaire à C: L'une des particularités de Tcsh est sa syntaxe qui rappelle le langage de programmation C. Cela le rend particuliÚrement attractif pour les développeurs et les utilisateurs familiers avec le C.
  2. AmĂ©liorations par rapport Ă  csh: Tcsh a introduit un certain nombre d'amĂ©liorations par rapport au C Shell original. Ceux-ci incluent un systĂšme d’auto-complĂ©tion de commandes plus sophistiquĂ©, un historique des commandes amĂ©liorĂ© et la possibilitĂ© d’utiliser des alias plus puissants.

Avantages et inconvénients

  • Pro: Les amĂ©liorations apportĂ©es par rapport Ă  csh ont fait de Tcsh un choix populaire pour ceux qui recherchent un shell avec une syntaxe C familiĂšre et des fonctionnalitĂ©s modernes. Ces ajouts ont considĂ©rablement amĂ©liorĂ© l'expĂ©rience de l'utilisateur final.
  • Contre: Tcsh n'adhĂšre pas entiĂšrement au standard POSIX, ce qui peut entraĂźner des problĂšmes de compatibilitĂ© avec les scripts Ă©crits pour d'autres shells. De plus, pour ceux qui ne connaissent pas la syntaxe du langage C, Tcsh peut ĂȘtre moins intuitif que d'autres shells tels que Bash ou Zsh.

conclusion

Tcsh a joué un rÎle important dans l'évolution des shells Unix/Linux, offrant aux utilisateurs une fusion de capacités de script avancées et d'une syntaxe familiÚre C. Bien qu'au fil des années, sa popularité ait diminué au profit de shells plus modernes et standardisés, Tcsh reste une piÚce importante. dans l'histoire des interfaces de commande, particuliÚrement apprécié par ceux qui sont attirés par le langage C et qui souhaitent un shell qui reflÚte cette familiarité.

Bash (Bourne Again Shell) : un Bourne Shell amélioré

Bourne Ă  nouveau Shell BASH

Contexte historique et développement

Bash (Bourne Again Shell) surgit dans un contexte historique particuliĂšrement riche pour le monde de l'informatique. C'Ă©tait en 1989, une Ă©poque oĂč le mouvement du logiciel libre prenait de l'ampleur sous la direction de Richard Stallman et du projet GNU. Dans ce scĂ©nario, Brian Fox, un programmeur influencĂ© par l'idĂ©ologie du logiciel libre, s'est engagĂ© Ă  crĂ©er un shell qui Ă©tait non seulement gratuit mais qui surpassait les fonctionnalitĂ©s offertes par le Bourne Shell (sh) dĂ©veloppĂ© par Stephen Bourne aux Bell Labs.

Le Bourne Shell était, à cette époque, l'un des shells prédominants dans les systÚmes Unix, mais était soumis à des restrictions liées à sa licence propriétaire. Fox, sous l'égide du projet GNU, entendait développer un shell non seulement gratuit mais aussi plus puissant et flexible. Ainsi est né Bash, un shell qui combinait la compatibilité avec sh avec de nouvelles fonctionnalités et améliorations.

Caractéristiques principales

  1. Compatibilité POSIX: L'un des principaux défis du développement de Bash était d'assurer la compatibilité avec le standard POSIX. POSIX, qui signifie « Portable Operating System Interface », est un ensemble de normes IEEE visant à maintenir la compatibilité et la portabilité entre différents systÚmes d'exploitation de type Unix. Bash a adopté ces normes, garantissant que les scripts écrits pour d'autres shells POSIX peuvent s'exécuter sans problÚme.
  2. Script avancé: Bash a introduit plusieurs fonctionnalités avancées qui n'étaient pas présentes dans le Bourne Shell original. Ceux-ci incluent la prise en charge des tableaux, des fonctions personnalisées et des structures de contrÎle avancées. Ces améliorations ont fait de Bash un outil de script puissant, permettant aux utilisateurs d'écrire des scripts complexes et fonctionnels.
  3. AchÚvement automatique: L'une des fonctionnalités les plus populaires de Bash est son systÚme de saisie semi-automatique. Cela permet aux utilisateurs de compléter automatiquement les noms de commandes, de fichiers et de variables d'une simple frappe, améliorant considérablement la vitesse et l'efficacité d'utilisation du shell.
  4. Historique des commandes: Bash conserve un historique des commandes saisies, permettant aux utilisateurs de rappeler et de modifier les commandes prĂ©cĂ©dentes. Cette fonctionnalitĂ© est particuliĂšrement utile dans les environnements de travail oĂč la rĂ©pĂ©tition de commandes similaires est courante.

Avantages et inconvénients

  • Pro: L'adoption gĂ©nĂ©ralisĂ©e de Bash, sa richesse de fonctionnalitĂ©s et son adaptabilitĂ© Ă  des tĂąches de script complexes en font l'un des shells les plus populaires et les plus puissants disponibles.
  • Contre: MalgrĂ© sa puissance, Bash peut ĂȘtre moins efficace que d'autres shells modernes pour des tĂąches interactives rapides. De plus, sa syntaxe, bien que puissante, peut parfois s'avĂ©rer complexe pour les utilisateurs moins expĂ©rimentĂ©s.

conclusion

La naissance de Bash marque un tournant dans l’évolution des interfaces utilisateur des systĂšmes d’exploitation. GrĂące Ă  sa combinaison de compatibilitĂ©, de fonctionnalitĂ©s avancĂ©es et de conformitĂ© aux normes, Bash a non seulement remplacĂ© le Bourne Shell dans de nombreux systĂšmes, mais est devenu un pilier dans le monde des systĂšmes d'exploitation Linux et de type Unix. Son influence s'Ă©tend bien au-delĂ  de la simple exĂ©cution de commandes, contribuant de maniĂšre significative au monde des scripts et de l'automatisation dans les environnements Unix et Linux.

Zsh (Z Shell) : un aperçu

Contexte historique et développement

Dans le panorama des shells Unix et Linux, Zsh (Z Shell) reprĂ©sente un chapitre fascinant. DĂ©veloppĂ© par Paul Falstad en 1990, Zsh est nĂ© Ă  une Ă©poque oĂč l'Ă©cosystĂšme Unix connaissait une Ă©volution importante. À l’époque, les utilisateurs et les dĂ©veloppeurs recherchaient des alternatives plus puissantes et plus flexibles aux shells traditionnels comme Bash et Bourne Shell.

Falstad, voyant le potentiel d'un obus capable de surmonter les limitations existantes, a commencé le développement de Zsh. L'objectif était clair : créer un shell qui non seulement incorporait les meilleures fonctionnalités de Bash et d'autres shells populaires, mais introduisait également de nouvelles fonctionnalités, ce qui en faisait l'un des shells les plus avancés et les plus puissants.

Caractéristiques principales

  1. Personnalisation: Zsh est réputé pour sa personnalisation quasi illimitée. Les utilisateurs peuvent modifier presque tous les aspects de leur environnement shell, des invites aux couleurs en passant par le comportement des commandes. Cette personnalisation est rendue possible par un systÚme de configuration puissant et flexible.
  2. Caractéristiques d'achÚvement: Zsh fait passer le concept d'auto-complétion à un niveau supérieur. Non seulement il suggÚre des commandes et des noms de fichiers, mais il peut également corriger les fautes de frappe et fournir des options de complétion détaillées et basées sur le contexte.
  3. Oh mon zsh: L'une des raisons de la popularité de Zsh est l'existence de « Oh My Zsh », un framework communautaire qui propose une large gamme de thÚmes et de plugins. Ce framework transforme la configuration de Zsh d'une tùche potentiellement ardue en un processus simple et enrichissant, permettant aux utilisateurs d'exploiter la puissance de Zsh sans avoir à se plonger dans des fichiers de configuration complexes.

Avantages et inconvénients

  • Pro: Une personnalisation inĂ©galĂ©e et une interface utilisateur amĂ©liorĂ©e font de Zsh un choix populaire pour les utilisateurs qui souhaitent un environnement shell riche en fonctionnalitĂ©s et agrĂ©able Ă  utiliser.
  • Contre: MalgrĂ© ces avantages, Zsh peut ĂȘtre intimidant pour les dĂ©butants en raison de sa complexitĂ© initiale. La configuration, bien qu'assistĂ©e par des outils comme « Oh My Zsh », peut nĂ©cessiter une courbe d'apprentissage plus abrupte que les autres shells.

conclusion

Zsh représente un point de référence dans l'évolution des interfaces de commande. En mettant l'accent sur la personnalisation et l'amélioration de l'expérience utilisateur, Zsh n'est pas seulement un shell, mais un outil puissant qui permet aux utilisateurs d'adapter leur environnement de travail à leurs besoins et préférences. Un support communautaire étendu et une évolution continue font de Zsh un excellent choix pour ceux qui recherchent une expérience shell avancée et profondément personnalisable.

Poisson (Coquille interactive conviviale)

Contexte historique et développement

Fish (Friendly Interactive Shell) marque un tournant dans le monde des shells Unix/Linux en mettant l'accent sur la facilitĂ© d'utilisation et l'accessibilitĂ©. DĂ©veloppĂ© en 2005 par Axel Liljencrantz, Fish est nĂ© Ă  une Ă©poque oĂč la plupart des shells Ă©taient orientĂ©s vers les utilisateurs experts, souvent au dĂ©triment de la convivialitĂ© pour les dĂ©butants ou ceux qui recherchent une interface plus intuitive.

L'objectif de Liljencrantz Ă©tait clair : crĂ©er un shell non seulement puissant mais Ă©galement facile Ă  utiliser, avec une courbe d'apprentissage plus douce que ses homologues existants. Fish a Ă©tĂ© conçu pour ĂȘtre plus intuitif, avec des fonctionnalitĂ©s qui aident l'utilisateur Ă  chaque Ă©tape, de l'Ă©criture des commandes Ă  leur exĂ©cution.

Caractéristiques principales

  1. Saisie semi-automatique intelligente: Fish fait passer l'auto-complĂ©tion Ă  un niveau supĂ©rieur, suggĂ©rant des commandes basĂ©es non seulement sur l'historique mais Ă©galement sur la syntaxe actuelle. Cela permet aux utilisateurs de dĂ©couvrir beaucoup plus facilement de nouvelles commandes et d’utiliser plus efficacement celles existantes.
  2. Coloration de la syntaxe: L'une des fonctionnalités les plus populaires de Fish est sa capacité à colorer la syntaxe en temps réel. Cela aide les utilisateurs à identifier visuellement les erreurs de syntaxe, les variables et les commandes, ce qui rend l'écriture de scripts plus intuitive.
  3. Configuration basĂ©e sur le Web: Fish se distingue par sa configuration basĂ©e sur le Web. Les utilisateurs peuvent personnaliser leur shell via un navigateur, rendant la personnalisation accessible mĂȘme Ă  ceux qui ne sont pas Ă  l'aise avec la modification directe des fichiers de configuration.

Avantages et inconvénients

  • Pro: Sa nature conviviale fait de Fish un excellent choix pour les dĂ©butants ou ceux qui souhaitent une expĂ©rience de coquillage plus moderne et accessible. Ses fonctionnalitĂ©s intuitives contribuent Ă  rĂ©duire les erreurs et Ă  accĂ©lĂ©rer le processus d’apprentissage.
  • Contre: Une limitation importante de Fish est sa compatibilitĂ© incomplĂšte avec le standard POSIX. Cela signifie que les scripts Ă©crits pour d'autres shells peuvent ne pas fonctionner correctement dans Fish, limitant sa portabilitĂ© dans diffĂ©rents environnements.

conclusion

Fish reprĂ©sente une Ă©tape importante vers la dĂ©mocratisation de l'utilisation des shells dans les environnements Unix et Linux. En mettant l'accent sur la facilitĂ© d'utilisation et l'accessibilitĂ©, Fish a ouvert la porte Ă  un public plus large, dĂ©montrant que les fonctionnalitĂ©s puissantes des shells Unix/Linux peuvent ĂȘtre rendues accessibles et agrĂ©ables Ă  utiliser. MalgrĂ© certaines limitations, Fish reste un choix solide pour ceux qui recherchent une coque interactive qui Ă©quilibre puissance et facilitĂ© d'utilisation.

En conclusion générale sur les shells Linux

Dans le parcours d’apprentissage et d’expĂ©rimentation des shells Unix/Linux, l’exploration des shells les plus modernes peut ĂȘtre une expĂ©rience pĂ©dagogiquement enrichissante. Des shells comme Zsh et Fish offrent un large Ă©ventail de fonctionnalitĂ©s avancĂ©es et d'options de personnalisation, qui peuvent permettre une comprĂ©hension plus approfondie du potentiel des interfaces de ligne de commande. Cependant, pour ceux qui dĂ©couvrent le monde Unix/Linux ou ceux qui recherchent une expĂ©rience plus uniforme et standardisĂ©e, Bash est un choix solide. En tant que shell par dĂ©faut sur la plupart des systĂšmes Linux, il offre une cohĂ©rence et une fiabilitĂ© remarquables. De plus, son omniprĂ©sence garantit qu’il est presque toujours disponible ou facilement installĂ© sur n’importe quel systĂšme. Cela le rend particuliĂšrement adaptĂ© Ă  ceux qui travaillent sur plusieurs systĂšmes ou dans des environnements oĂč les shells personnalisĂ©s ne peuvent ĂȘtre garantis. En fin de compte, mĂȘme si l'exploration de shells plus avancĂ©s peut ĂȘtre intrigante et Ă©ducative, Bash reste le choix idĂ©al pour ceux qui souhaitent une base de dĂ©part solide, commune et largement prise en charge dans l'Ă©cosystĂšme Linux.

 

Vous avez des doutes ? Vous ne savez pas par oĂč commencer ? Contactez-nous !

Nous avons toutes les réponses à vos questions pour vous aider à faire le bon choix.

Discute avec nous

Discutez directement avec notre support avant-vente.

0256569681

Contactez-nous par téléphone pendant les heures de bureau 9h30 - 19h30

Contactez-nous en ligne

Ouvrez une demande directement dans l'espace contact.

INFORMATIONS

Managed Server Srl est un acteur italien leader dans la fourniture de solutions systÚme GNU/Linux avancées orientées vers la haute performance. Avec un modÚle d'abonnement peu coûteux et prévisible, nous garantissons que nos clients ont accÚs à des technologies avancées en matiÚre d'hébergement, de serveurs dédiés et de services cloud. En plus de cela, nous proposons des conseils systÚme sur les systÚmes Linux et une maintenance spécialisée en SGBD, sécurité informatique, Cloud et bien plus encore. Nous nous distinguons par notre expertise dans l'hébergement de CMS Open Source de premier plan tels que WordPress, WooCommerce, Drupal, Prestashop, Joomla, OpenCart et Magento, soutenus par un service d'assistance et de conseil de haut niveau adapté aux administrations publiques, aux PME et à toutes tailles.

Red Hat, Inc. dĂ©tient les droits de Red HatÂź, RHELÂź, RedHat LinuxÂź et CentOSÂź ; AlmaLinuxℱ est une marque commerciale d'AlmaLinux OS Foundation ; Rocky LinuxÂź est une marque dĂ©posĂ©e de la Rocky Linux Foundation ; SUSEÂź est une marque dĂ©posĂ©e de SUSE LLC ; Canonical Ltd. dĂ©tient les droits sur UbuntuÂź ; Software in the Public Interest, Inc. dĂ©tient les droits sur DebianÂź ; Linus Torvalds dĂ©tient les droits sur LinuxÂź ; FreeBSDÂź est une marque dĂ©posĂ©e de The FreeBSD Foundation ; NetBSDÂź est une marque dĂ©posĂ©e de la Fondation NetBSD ; OpenBSDÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Theo de Raadt. Oracle Corporation dĂ©tient les droits sur OracleÂź, MySQLÂź et MyRocksÂź ; PerconaÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Percona LLC ; MariaDBÂź est une marque dĂ©posĂ©e de MariaDB Corporation Ab ; REDISÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Redis Labs Ltd. F5 Networks, Inc. dĂ©tient les droits sur NGINXÂź et NGINX PlusÂź ; VarnishÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Varnish Software AB. Adobe Inc. dĂ©tient les droits sur MagentoÂź ; PrestaShopÂź est une marque dĂ©posĂ©e de PrestaShop SA ; OpenCartÂź est une marque dĂ©posĂ©e d'OpenCart Limited. Automattic Inc. dĂ©tient les droits sur WordPressÂź, WooCommerceÂź et JetPackÂź ; Open Source Matters, Inc. dĂ©tient les droits sur JoomlaÂź ; Dries Buytaert dĂ©tient les droits sur DrupalÂź. Amazon Web Services, Inc. dĂ©tient les droits sur AWSÂź ; Google LLC dĂ©tient les droits sur Google Cloudℱ et Chromeℱ ; Microsoft Corporation dĂ©tient les droits sur MicrosoftÂź, AzureÂź et Internet ExplorerÂź ; La Fondation Mozilla dĂ©tient les droits sur FirefoxÂź. ApacheÂź est une marque dĂ©posĂ©e de The Apache Software Foundation ; PHPÂź est une marque dĂ©posĂ©e du groupe PHP. CloudFlareÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Cloudflare, Inc. ; NETSCOUTÂź est une marque dĂ©posĂ©e de NETSCOUT Systems Inc. ; ElasticSearchÂź, LogStashÂź et KibanaÂź sont des marques dĂ©posĂ©es d'Elastic NV. Hetzner Online GmbH dĂ©tient les droits sur HetznerÂź ; OVHcloud est une marque dĂ©posĂ©e d'OVH Groupe SAS ; cPanelÂź, LLC dĂ©tient les droits sur cPanelÂź ; PleskÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Plesk International GmbH ; Facebook, Inc. dĂ©tient les droits sur FacebookÂź. Ce site n'est affiliĂ©, sponsorisĂ© ou autrement associĂ© Ă  aucune des entitĂ©s mentionnĂ©es ci-dessus et ne reprĂ©sente en aucune maniĂšre aucune de ces entitĂ©s. Tous les droits sur les marques et noms de produits mentionnĂ©s sont la propriĂ©tĂ© de leurs titulaires respectifs des droits d'auteur. Toutes les autres marques mentionnĂ©es appartiennent Ă  leurs titulaires. MANAGED SERVERÂź est une marque dĂ©posĂ©e au niveau europĂ©en par MANAGED SERVER SRL, Via Enzo Ferrari, 9, 62012 Civitanova Marche (MC), Italie.

Retour en haut de page