7 janvier 2023

CloudFlare et RGPD. Comment ça va?

DĂ©couvrons ensemble quelle est la situation actuelle concernant CloudFlare et le RGPD.

CloudFlare RGPD

MISE À JOUR : Le 10 juillet 2023, la Commission europĂ©enne a adoptĂ© le nouvel accord sur le transfert de donnĂ©es entre l'Union europĂ©enne et les États-Unis.

Le cadre de protection des donnĂ©es entrera officiellement en vigueur le 11 juillet 2023. Selon le commissaire europĂ©en Ă  la Justice, Didier Reynders, qui a prĂ©sentĂ© le nouveau cadre rĂ©glementaire, les États-Unis garantiront un niveau de protection adĂ©quat pour toutes les donnĂ©es personnelles transfĂ©rĂ©es depuis l'Union. l’Union europĂ©enne aux entreprises amĂ©ricaines, de la mĂȘme maniĂšre que celle garantie au sein de l’Union elle-mĂȘme.

À partir du 11 juillet, les donnĂ©es personnelles collectĂ©es dans l'Union europĂ©enne pourront Ă  nouveau ĂȘtre transfĂ©rĂ©es librement aux entreprises amĂ©ricaines participant Ă  l'initiative, sans qu'il soit nĂ©cessaire de garantir davantage de protection des donnĂ©es. Les donnĂ©es ne peuvent donc ĂȘtre partagĂ©es qu'avec les entreprises qui s'engagent, en les signant, Ă  respecter l'accord.

À cet Ă©gard et en consĂ©quence, CloudFlare doit ĂȘtre considĂ©rĂ© comme conforme au rĂšglement GDPR. contrairement Ă  ce qui ressort du texte suivant dĂ©sormais obsolĂšte.

CloudFlare est une solution d'optimisation des performances qui fonctionne en reverse proxy, c'est-à-dire qu'elle agit comme un intermédiaire entre le site web et les visiteurs qui en font la demande. CloudFlare fournit un réseau proxy distribué dans le monde entier qui vous permet de fournir du contenu aux visiteurs plus rapidement, réduisant ainsi la latence et le temps de transfert des données.

Schéma de proxy inverse Pingora

Cependant, l'utilisation de CloudFlare comme proxy inverse peut soulever certains les enjeux liés au rÚglement RGPD sur la protection des données personnelles. En particulier, il existe un risque que les données des visiteurs du site soient exportées vers des pays non européens qui peuvent avoir des réglementations de protection des données moins strictes que les européennes.

Le RGPD, ou RĂšglement GĂ©nĂ©ral sur la Protection des DonnĂ©es, est un rĂšglement europĂ©en qui vise Ă  protĂ©ger les donnĂ©es personnelles des citoyens de l'Union EuropĂ©enne. Le GDPR Ă©tablit un ensemble de rĂšgles pour le traitement des donnĂ©es personnelles qui doivent ĂȘtre respectĂ©es par toute personne qui traite ce type d'informations, quel que soit son emplacement ou son activitĂ©.

L'un des principes fondamentaux du RGPD est celui de la protection des donnĂ©es personnelles mĂȘme en dehors de l'Union europĂ©enne. Pour cette raison, le RGPD interdit expressĂ©ment l'exportation de donnĂ©es vers des pays non europĂ©ens qui ne garantissent pas un niveau de protection adĂ©quat des donnĂ©es personnelles.

Le RGPD considÚre le niveau de protection des données personnelles d'un pays non européen comme adéquat uniquement si ce pays a adopté des lois et rÚglements garantissant un niveau de protection comparable à celui prévu par le RGPD. En l'absence de ces garanties, le RGPD interdit l'exportation de données vers ces pays afin de protéger les données personnelles des citoyens de l'Union européenne.

Cela a Ă©galement soulevĂ© des doutes et des inquiĂ©tudes de la part de certains contrĂŽleurs de la protection des donnĂ©es personnelles et des cours de justice europĂ©ennes. Par exemple, l'autoritĂ© autrichienne de protection des donnĂ©es s'est dite prĂ©occupĂ©e par le fait que les donnĂ©es des visiteurs des sites autrichiens pourraient ĂȘtre traitĂ©es en dehors de l'Union europĂ©enne via CloudFlare.

En outre, la Cour de justice de l'Union européenne a émis des doutes sur la compatibilité de l'utilisation de CloudFlare comme reverse proxy avec le rÚglement GDPR, soulignant qu'il peut y avoir des risques pour la protection des données personnelles des visiteurs.

Une brĂšve analyse critique personnelle.

Il ne fait aucun doute que le GDPR, ou le RÚglement général sur la protection des données, a introduit une série de rÚgles strictes pour le traitement des données personnelles, afin de garantir un niveau adéquat de protection des données personnelles des citoyens de l'Union européenne. Cependant, certaines entreprises affirment que ces rÚgles pénalisent les entreprises européennes pour l'utilisation de services américains tels que CloudFlare.

La raison de cette sanction rĂ©side dans la disposition du RGPD qui interdit l'exportation de donnĂ©es vers des pays non europĂ©ens qui ne garantissent pas un niveau de protection adĂ©quat des donnĂ©es personnelles. Les États-Unis, par exemple, ne sont pas considĂ©rĂ©s comme un pays avec un niveau de protection des donnĂ©es comparable Ă  celui requis par le RGPD, ce qui signifie que les entreprises europĂ©ennes ne peuvent pas utiliser les services amĂ©ricains tels que CloudFlare pour le traitement des donnĂ©es personnelles de leurs clients.

Cet arrangement pourrait ĂȘtre un problĂšme pour certaines entreprises, en particulier celles qui ont besoin de services comme CloudFlare pour se protĂ©ger contre les attaques DDOS ou les pirates. Dans ces cas, en effet, l'utilisation de CloudFlare pourrait ĂȘtre interdite par le RGPD, mĂȘme si ce service reprĂ©senterait la seule solution efficace pour se protĂ©ger.

Nous espĂ©rons qu'il sera possible de trouver un point de rencontre entre l'Union europĂ©enne et les États-Unis pour rĂ©tablir le Privacy Shield. Le bouclier de protection des donnĂ©es Ă©tait un accord entre l'UE et les États-Unis qui rĂ©glementait le transfert de donnĂ©es personnelles de l'UE vers les États-Unis. L'accord a Ă©tĂ© signĂ© en 2016 pour remplacer l'accord Safe Harbor, qui avait Ă©tĂ© invalidĂ© par la Cour de justice de l'Union europĂ©enne.

Logo du bouclier de protection des donnĂ©es Europe États-Unis

Le Privacy Shield assurait un niveau de protection adĂ©quat des donnĂ©es personnelles des citoyens de l'Union europĂ©enne mĂȘme lorsque ces donnĂ©es Ă©taient transfĂ©rĂ©es aux États-Unis. Cependant, en 2020, la Cour de justice de l'Union europĂ©enne a dĂ©clarĂ© le bouclier de protection des donnĂ©es invalide, arguant que le niveau de protection des donnĂ©es personnelles garanti par l'accord n'Ă©tait pas assez Ă©levĂ©.

La rĂ©introduction du Privacy Shield pourrait reprĂ©senter une Ă©tape importante vers une meilleure protection des donnĂ©es personnelles des citoyens de l'Union europĂ©enne mĂȘme lorsque ces donnĂ©es sont transfĂ©rĂ©es aux États-Unis.

Informations sur l'auteur

Vous avez des doutes ? Vous ne savez pas par oĂč commencer ? Contactez-nous !

Nous avons toutes les réponses à vos questions pour vous aider à faire le bon choix.

Discute avec nous

Discutez directement avec notre support avant-vente.

0256569681

Contactez-nous par téléphone pendant les heures de bureau 9h30 - 19h30

Contactez-nous en ligne

Ouvrez une demande directement dans l'espace contact.

INFORMATIONS

Managed Server Srl est un acteur italien leader dans la fourniture de solutions systÚme GNU/Linux avancées orientées vers la haute performance. Avec un modÚle d'abonnement peu coûteux et prévisible, nous garantissons que nos clients ont accÚs à des technologies avancées en matiÚre d'hébergement, de serveurs dédiés et de services cloud. En plus de cela, nous proposons des conseils systÚme sur les systÚmes Linux et une maintenance spécialisée en SGBD, sécurité informatique, Cloud et bien plus encore. Nous nous distinguons par notre expertise dans l'hébergement de CMS Open Source de premier plan tels que WordPress, WooCommerce, Drupal, Prestashop, Joomla, OpenCart et Magento, soutenus par un service d'assistance et de conseil de haut niveau adapté aux administrations publiques, aux PME et à toutes tailles.

Red Hat, Inc. dĂ©tient les droits de Red HatÂź, RHELÂź, RedHat LinuxÂź et CentOSÂź ; AlmaLinuxℱ est une marque commerciale d'AlmaLinux OS Foundation ; Rocky LinuxÂź est une marque dĂ©posĂ©e de la Rocky Linux Foundation ; SUSEÂź est une marque dĂ©posĂ©e de SUSE LLC ; Canonical Ltd. dĂ©tient les droits sur UbuntuÂź ; Software in the Public Interest, Inc. dĂ©tient les droits sur DebianÂź ; Linus Torvalds dĂ©tient les droits sur LinuxÂź ; FreeBSDÂź est une marque dĂ©posĂ©e de la FreeBSD Foundation ; NetBSDÂź est une marque dĂ©posĂ©e de la Fondation NetBSD ; OpenBSDÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Theo de Raadt. Oracle Corporation dĂ©tient les droits sur OracleÂź, MySQLÂź et MyRocksÂź ; PerconaÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Percona LLC ; MariaDBÂź est une marque dĂ©posĂ©e de MariaDB Corporation Ab ; REDISÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Redis Labs Ltd. F5 Networks, Inc. dĂ©tient les droits sur NGINXÂź et NGINX PlusÂź ; VarnishÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Varnish Software AB. Adobe Inc. dĂ©tient les droits sur MagentoÂź ; PrestaShopÂź est une marque dĂ©posĂ©e de PrestaShop SA ; OpenCartÂź est une marque dĂ©posĂ©e d'OpenCart Limited. Automattic Inc. dĂ©tient les droits sur WordPressÂź, WooCommerceÂź et JetPackÂź ; Open Source Matters, Inc. dĂ©tient les droits sur JoomlaÂź ; Dries Buytaert dĂ©tient les droits sur DrupalÂź. Amazon Web Services, Inc. dĂ©tient les droits sur AWSÂź ; Google LLC dĂ©tient les droits sur Google Cloudℱ et Chromeℱ ; Facebook, Inc. dĂ©tient les droits sur FacebookÂź ; Microsoft Corporation dĂ©tient les droits sur MicrosoftÂź, AzureÂź et Internet ExplorerÂź ; La Fondation Mozilla dĂ©tient les droits sur FirefoxÂź. ApacheÂź est une marque dĂ©posĂ©e de The Apache Software Foundation ; PHPÂź est une marque dĂ©posĂ©e du groupe PHP. CloudFlareÂź est une marque dĂ©posĂ©e de Cloudflare, Inc. ; NETSCOUTÂź est une marque dĂ©posĂ©e de NETSCOUT Systems Inc. ; ElasticSearchÂź, LogStashÂź et KibanaÂź sont des marques dĂ©posĂ©es d'Elastic NV. Ce site n'est affiliĂ©, sponsorisĂ© ou autrement associĂ© Ă  aucune des entitĂ©s mentionnĂ©es ci-dessus et ne reprĂ©sente aucune de ces entitĂ©s de quelque maniĂšre que ce soit. Tous les droits sur les marques et noms de produits mentionnĂ©s sont la propriĂ©tĂ© de leurs titulaires respectifs des droits d'auteur. Toutes les autres marques mentionnĂ©es appartiennent Ă  leurs titulaires. MANAGED SERVERÂź est une marque dĂ©posĂ©e au niveau europĂ©en par MANAGED SERVER SRL Via Enzo Ferrari, 9 62012 Civitanova Marche (MC) Italie.

Retour en haut de page